Catherine Ashton visite Kiev alors que Ianoukovitch est recherché

Promoted content

Retrouvez cette vidéo en français. Cliquez sur le bouton « CC » dans la barre du lecteur vidéo, puis choisissez la langue de votre choix dans le menu déroulant.

Les autorités ukrainiennes ont annoncé lundi que le président déchu Viktor Ianoukovitch est recherché pour « meurtres de masse », après que des tireurs d’élite ont fait feu contre les manifestants antigouvernementaux.

La Commission a jusqu’à présent refusé de commenter le mandat d’arrêt, car la haute représentante de l’UE pour les affaires extérieures, Catherine Ashton, est à Kiev pour discuter avec les chefs de partis en vue d’accorder une aide financière à l’Ukraine.

« Il est trop tôt pour que nous commentions la situation, car nous venons juste de consulter les rapports sur l’évolution de la situation. La haute représentante est toujours sur place. Elle discutera avec les différents partis et les différents acteurs que j’ai déjà mentionnés », a déclaré Olivier Bailly, porte-parole de la Commission.

Le mandat a été émis après la fuite de Viktor Ianoukovitch en hélicoptère vendredi. Il a tenté en vain d’atteindre la Russie.

La semaine dernière, les ministres européens des Affaires étrangères ont convenu de sanctions à l’encontre des autorités ukrainiennes, dont l’interdiction de visas et le gel des actifs. La Commission doit cependant déterminer quelles seront les personnes concernées et décider si Viktor Ianoukovitch sera sur la liste.

« Les groupes de travail ont pour mission de commencer immédiatement les travaux de préparation pour déterminer les types de sanctions et leur étendue. La décision finale tombera en fonction de l’évolution des évènements en Ukraine. Je ne peux donc pas dire avec plus de précision quelle sera la nature des sanctions », a poursuivi le porte-parole.

Le gouvernement ukrainien par intérim s’est engagé à remettre le pays en selle pour l’intégration européenne.

De nouvelles élections sont prévues le 25 mai, le même jour que les élections européennes.

Le conflit ukrainien a débuté en novembre après le refus de l’ancien président Viktor Ianoukovitch de signer un accord d’association avec l’UE, au profit d’un rapprochement avec Moscou.

Cette décision a déclenché d’énormes manifestations antigouvernementales. Depuis la mi-février, plus de 80 personnes ont perdu la vie.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER