Schulz alerte l’OLAF et la justice française

Promoted content

Agissant à la requête de l’administration du Parlement européen et conformément au règlement de l’institution, Martin Schulz a saisi lundi l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) d’éventuelles irrégularités financières commises par le parti français Front National. Les éventuelles irrégularités concernent des salaires issus du budget européen versés à des assistants de parlementaires européens.

En effet, en février, l’administration du Parlement européen a pris connaissance de l’organigramme du parti français Front national et a constaté la présence de 20 assistants de parlementaires européens à des postes officiels alors ceux-ci doivent nécessairement et directement travailler à l’exercice du mandat parlementaire des députés européens.

Le président du Parlement européen a également envoyé un courrier à la ministre de la justice française, Christine Taubira, pour l’alerter de ce dossier qui se déroule sur le territoire français en raison de la localisation du Parlement européen, à Strasbourg.

>>Lire Le Parlement européen s’alarme de financer le FN

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer