Stimuler l’engagement des citoyens pourrait ne pas suffire à sauver la démocratie

Cet article fait partie de l'édition spéciale Le budget participatif : effet d’annonce ou panacée démocratique ?.

Pour lutter contre le recul démocratique et renforcer la démocratie locale, les villes ont développé des outils créatifs pour stimuler l’engagement des citoyens, tels que le budget participatif et les consultations régionales.

Ces formes de participation publique sont censées rapprocher la démocratie des citoyens, en leur permettant de s’exprimer sur les questions locales.

Cependant, la plupart des villes européennes ne sont pas près de trouver un terrain d’entente avec leurs gouvernements nationaux. Ce fossé grandissant peut entraver les actions locales, au point que certains demandent que les villes aient un accès direct aux financements européens.

En outre, ces outils participatifs pourraient ne pas suffire à lutter contre le populisme croissant sur le continent, même s’ils bénéficient d’un financement adéquat. Bien que les processus participatifs à travers l’Europe aient stimulé l’engagement civique, ils n’ont pas été en mesure de diversifier le vivier de participants pour inclure des citoyens partageant des opinions populistes.

Subscribe to our newsletters

Subscribe