Barnier n’exclut pas un report de la date du Brexit

Le négociateur en chef de l’UE  a déclaré vendredi qu’il n’excluait pas un report de la date de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, fixée au 29 mars, mais que c’était aux dirigeants européens d’en décider.

« Je ne l’exclus pas mais ce n’est pas moi qui le déciderai, ce sont les dirigeants européens et ils demanderont pourquoi faire aux dirigeants britanniques », a déclaré Michel Barnier à Europe 1.

« Nous n’avons pas besoin de beaucoup plus de temps, nous avons besoin maintenant de décisions et que chacun prenne ses responsabilités. » a-t-il ajouté.

Pas de majorité pour May

La Première ministre britannique Theresa May n’a toujours pas réussi à trouver une majorité à la Chambre des communes pour ratifier l’accord de 600 pages conclu avec la Commission européenne.

La ratification de cet accord par les députés britanniques se heurte notamment à la question de l’Irlande du Nord et de ses relations futures avec la République d’Irlande.

Les négociations entre Londres et Bruxelles patinent toujours à l'approche du Brexit

La Première ministre britannique a salué des « progrès » dans ses discussions avec l’UE, mais sa rencontre avec le président de la Commission n’a toujours pas permis d’éloigner le spectre d’un Brexit chaotique dans moins de six semaines.

Lundi, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avait déclaré que si le gouvernement britannique demandait une extension des discussions sur le Brexit, personne en Europe ne s’y opposerait.

Des diplomates ont par ailleurs fait savoir jeudi que l’UE et la Grande-Bretagne travaillaient sur une forme de « déclaration politique parallèle » ou « d’outil d’interprétation » du filet de sécurité irlandais (« backstop ») pour sortir de l’impasse sans avoir à renégocier l’accord conclu avec Londres.

Mais les Européens ne prévoient pas de communiquer la version finale de cette déclaration à la Première ministre britannique Theresa May avant le 28 février, au lendemain de sa prochaine intervention devant le Parlement de Westminster.

Subscribe to our newsletters

Subscribe