Brexit : autorisations prolongées pour les pêcheurs français à Jersey et Guernesey

Pour l'île de Guernesey, la prolongation est valable pour tous les navires « mais la demande devra être renouvelée tous les mois ». En revanche, sur l'île de Jersey, seuls les navires de moins de 12 mètres sont concernés par cette prolongation. [EPA-EFE/WILL OLIVER]

Les autorisations pour les pêcheurs français d’accéder aux îles anglo-normandes de Jersey et Guernesey ont été prolongées jusqu’au 30 juin, sous conditions, a annoncé mercredi soir le ministère français de la Mer.

À la suite de la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne le 1er janvier 2021, « la Commission européenne a poursuivi les négociations afin de prolonger l’autorisation pour les pêcheurs de poursuivre leurs activités à Jersey et Guernesey », a rappelé le ministère dans un communiqué.

Les conditions de cette prolongation sont différentes pour chacune des deux îles, qui font face aux côtes françaises.

Pour l’île de Guernesey, la prolongation est valable pour tous les navires « mais la demande devra être renouvelée tous les mois ».

En revanche, sur l’île de Jersey, seuls les navires de moins de 12 mètres sont concernés par cette prolongation.

Pour les navires de plus de 12 mètres, soumis à un système de surveillance des navires par satellite (VMS), « les preuves d’antériorité sont déjà disponibles et Jersey considère qu’elle est en mesure de délivrer des autorisations définitives », selon le communiqué.

Et contrairement à ce qui sera mis en place à Guernesey, il ne sera pas nécessaire de renouveler tous les mois l’autorisation, a précisé le ministère.

Le 15 janvier, les pêcheurs normands avaient déploré ne plus avoir accès aux eaux de Jersey, alors qu’il était prévu que les titulaires d’un permis de pêche dans ces eaux dans le cadre du traité de Granville, caduc avec le Brexit, pourraient continuer à y accéder jusqu’au 30 avril.

« La ministre de la Mer continue de se mobiliser aux côtés de la Commission pour mettre en place, avec le Royaume-Uni, un cadre de gestion durable des pêches dans les îles anglo-normandes », a assuré le ministère.

Nouveau "plan B" dans les négociations sur la pêche UE-UK

L’Union européenne et le Royaume-Uni se sont accordés sur une prolongation des quotas provisoires de pêche jusqu’au 31 juillet lors du Conseil AGRIPECHE ce mardi (23 mars). L’absence de quotas définitifs est « regrettable » aux yeux de l’eurodéputée française Caroline Roose.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer