Ces investisseurs britanniques qui veulent « acheter » la citoyenneté de l’UE

Le passeport chypriote peut-être obtenu en deux mois seulement par les acquéreurs d'un bien immobilier de 300 000 euros dans le pays.

Au Royaume-Uni, un nombre croissant d’investisseurs font appel à des cabinets de consultants afin d’obtenir des passeports ou des visas dorés qui leur permettront de contourner les restrictions liées à la sortie du marché commun européen. Un article d’Euractiv Italie.

Les entrepreneurs britanniques sont toujours plus nombreux à vouloir « acheter » la nationalité de pays permettant d’accéder sans visa à l’Union européenne. Alors que les négociations pour un accord post-Brexit ont repris mardi 29 septembre, après des mois de tensions durant lesquels il semblait n’y avoir aucune alternative au « no deal », les riches investisseurs du Royaume-Uni cherchent des moyens d’accéder aux avantages que le passeport européen peut apporter.

L'UE et le Royaume-Uni entament un dernier cycle de négociations tendu

Dans une ambiance électrique, l’Union européenne et le Royaume-Uni entament cette semaine leur neuvième et dernier cycle de négociations prévu pour convenir de leurs relations post-Brexit. Un article d’Euroefe.

La société de conseil Astons a déclaré à l’agence de presse Reuters que l’intérêt des clients pour l’obtention de la citoyenneté chypriote ou grecque avait respectivement augmenté de 50 % et de 30 % en un an.

Le consultant Henley & Partners, spécialiste des questions de citoyenneté, a également constaté une hausse des demandes de transferts d’investissements vers Malte, le Portugal, l’Autriche et plusieurs îles des Caraïbes au cours de cette période, car ceux qui investissent dans des entreprises ou des biens immobiliers locaux peuvent obtenir certains avantages, tels que la nationalité, le droit de résidence ou celui de voyager sans visa vers l’UE.

Le cas de Chypre

Le phénomène s’amplifie alors même que la Commission européenne planche sur des mesures permettant de limiter la vente des « passeports dorés ». À Chypre, par exemple, l’achat d’un bien immobilier d’une valeur de 300 000 euros permet d’obtenir la nationalité chypriote en deux mois seulement.

En décembre 2019, une enquête de Reuters a révélé que de nombreux Britanniques fortunés qui avaient contribué au financement du parti de Boris Johnson, promoteur du Brexit, avaient acheté la citoyenneté chypriote en 2018.

Les « passeports dorés » toujours très répandus en Europe

Les systèmes de citoyenneté et de résidence contre rémunération restent encore monnaie courante au sein de l’UE, selon un rapport de l’ONG Global Witness qui appelle la Commission à prendre des mesures pour interdire ce type de pratiques.

« Les investissements chypriotes et caribéens s’avèrent très populaires parmi les particuliers très fortunés au Royaume-Uni car ils regardent vers l’avenir et la vie après le Brexit », souligne Konstantin Kaminskiy, le porte-parole de la société Astons.

C’est en raison d’une enquête de la chaîne Al Jazeera, intitulée « The Cyprus paper », que le « marché » des passeports chypriotes s’est récemment retrouvé sous le feu des projecteurs. Celle-ci a mis en lumière la manière dont des personnalités politiques controversées du monde arabe et asiatique, ainsi que des hommes d’affaires ayant un casier judiciaire, ont bénéficié de ce mécanisme. À la suite de la publication de l’enquête, le commissaire européen chargé de la justice, Didier Reynerds, a déclaré que l’UE pourrait décider d’engager une procédure d’infraction contre Chypre.

La « porte d’or » des Caraïbes

La société Henley & Partners souligne pour sa part que ses clients sont toujours plus nombreux à manifester leur intérêt pour la nationalité des pays des Caraïbes, car le processus d’approbation est plus rapide et il requiert un investissement minimum moins élevé.

Ainsi, la citoyenneté de Sainte-Lucie, qui offre une exemption de visa pour 146 pays, peut être obtenue en quatre mois avec un investissement minimum de 76 152 livres sterling, explique le cabinet Astons.

Pour quelque 40 000 livres sterling de plus, les investisseurs peuvent obtenir la citoyenneté de Saint-Christophe-et-Niévès – et une exemption de visa pour 156 pays – en 60 jours environ.

Malte, pour sa part, offre la citoyenneté en échange d’1 million de livres sterling d’investissement environ, mais le processus prend jusqu’à 14 mois.

Le Portugal jugé pour ses « visas dorés »

Le Portugal attend vendredi la conclusion d’un long procès pour corruption dans l’attribution de « visas dorés » à de riches investisseurs étrangers. Il met en lumière une pratique controversée mais répandue dans l’Union européenne.

« Pour ceux qui possèdent un patrimoine net élevé, le temps est souvent plus important qu’une petite fluctuation des coûts et beaucoup essaient d’obtenir une nationalité supplémentaire le plus rapidement possible », souligne Arthur Sarkisian, administrateur délégué d’Astons.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER