Irlande du Nord : les unionistes menacent de bloquer le nouveau gouvernement

La semaine dernière, le DUP a perdu sa position de plus grand parti de l’assemblée d’Irlande du Nord et, par conséquent, son droit de nommer le Premier ministre du gouvernement décentralisé au profit du parti républicain irlandais Sinn Fein. [Compte Twitter de Michelle O'Neill]

Le Royaume-Uni semble se diriger vers une crise politique majeure en Irlande du Nord après que le leader du plus grand parti unioniste, qui a terminé deuxième aux élections législatives de la semaine dernière, a déclaré qu’il bloquerait la formation d’un nouveau gouvernement décentralisé à Belfast.

À la suite d’entretiens avec des responsables de Westminster lundi, Sir Jeffrey Donaldson, le leader du Parti unioniste démocratique (DUP), a déclaré qu’il ne nommerait pas de ministres à l’exécutif de Stormont plus tard dans la semaine, à moins que le gouvernement de Boris Johnson ne prenne des « mesures décisives » concernant le protocole sur l’Irlande du Nord.

La semaine dernière, le DUP a perdu sa position de plus grand parti de l’assemblée d’Irlande du Nord et, par conséquent, son droit de nommer le Premier ministre du gouvernement décentralisé au profit du parti républicain irlandais Sinn Fein. Le Sinn Fein a remporté 27 sièges contre 25 pour le DUP à l’assemblée de Belfast, et sa dirigeante Michelle O’Neill devrait devenir la prochaine Première ministre, la première fois que le Sinn Fein occupera ce poste.

Toutefois, en vertu des règles de partage du pouvoir, l’exécutif doit bénéficier du soutien des principaux partis nationalistes irlandais et unionistes pro-britanniques. Il ne peut donc être formé que si le DUP désigne un vice-premier ministre et d’autres ministres.

Des mois de négociations entre les représentants de l’UE et du Royaume-Uni visant à simplifier la mise en application du protocole afin de minimiser les perturbations pour les entreprises ont progressé très lentement depuis l’automne dernier.

Les ministres britanniques ont laissé entendre qu’ils pourraient déposer un projet de loi national pour annuler le protocole, qui introduit des contrôles douaniers sur les exportations britanniques vers l’Irlande du Nord et a suscité la controverse au sein de la communauté unioniste, car il exclut de fait l’Irlande du Nord du marché intérieur britannique.

Cependant, un tel projet de loi ne devrait pas figurer dans le discours du trône à Westminster mardi (10 mai), qui définira les priorités législatives du gouvernement.

Irlande du Nord : après la victoire du Sinn Fein, Londres appelle à l'union

Après la victoire historique du Sinn Fein en Irlande du Nord, Londres a appelé dimanche (8 mai) nationalistes et unionistes à s’unir dans un exécutif local pour assurer la « stabilité » de la province britannique, alors que plane le risque de paralysie politique sur fond de Brexit.

Le DUP a fait campagne pour la suppression du protocole, bien que certains membres du DUP, et d’autres unionistes plus modérés, disent qu’ils se contenteraient d’une réforme du protocole.

En réponse, Mme O’Neill a accusé le DUP d’utiliser « la stratégie de la corde raide », ce qui, selon elle, « ne sera pas toléré si le nord de l’Irlande devient un dommage collatéral dans ce jeu de bras de fer avec la Commission européenne ».

« Ne vous méprenez pas, nous et notre communauté économique ici ne seront pas tenus en otage », a-t-elle ajouté.

Pour sa part, Naomi Long, leader du parti non confessionnel de l’Alliance, qui a terminé troisième aux élections de l’Assemblée avec 17 sièges, a commenté que « avec le pouvoir vient la responsabilité, et il faut maintenant que chacun prenne cette responsabilité au sérieux. »

Cependant, les responsables de l’UE sont depuis longtemps gênés par la position du Royaume-Uni, étant donné que le gouvernement de Boris Johnson a négocié et accepté le protocole dans le cadre de son accord de Brexit il y a moins de deux ans. Plus tôt ce lundi, le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, a déclaré que le Royaume-Uni devait « être honnête » concernant ce qu’il avait accepté dans le protocole.

« Nous avons besoin que le gouvernement britannique mette un frein à la rhétorique, soit honnête sur l’accord qu’il a signé et accepte de trouver des solutions dans son cadre », a-t-il déclaré dans un communiqué, ajoutant que le Royaume-Uni devrait « faire preuve d’une réelle détermination et de bonne foi pour faire fonctionner le protocole, plutôt que de chercher des moyens de l’éroder ».

Il a ajouté que l’UE n’a « absolument aucun intérêt à s’immiscer dans les affaires intérieures du Royaume-Uni ».

Brexit : Londres abandonne son projet de loi visant à déroger au protocole sur l'Irlande du Nord

Le gouvernement britannique semble avoir abandonné son projet d’introduire un projet de loi qui annulerait le protocole controversé sur l’Irlande du Nord.

Subscribe to our newsletters

Subscribe