La campagne pro-Brexit condamnée pour infraction à la loi électorale

[Hannah McKay/EPA]

La campagne « Vote Leave » s’est vu imposer une amende pour avoir contourné les limites de dépenses prévues par la loi électorale, sans que cela ne remette en cause le Brexit.

Dans un rapport publié le 17 juillet, la commission électorale a révélé que « Vote Leave » et deux autres groupes de campagne étaient coupables d’infractions à la loi électorale.

Le référendum, lors duquel les citoyens britanniques ont choisi de quitter l’Union européenne lors d’un vote très serré avec 52 % pour et 48 % contre, a été marqué par l’une des pires campagnes politiques de l’histoire contemporaine.

Plafonds de dépenses

L’enquête a été lancée après que plusieurs lanceurs d’alerte ont accusé le groupe « Vote Leave » d’avoir utilisé des organisations intermédiaires pour contourner les limites de dépenses imposées par la loi.

Les accusations portent surtout sur des dons totalisant plus de 675 000 £ [760 000 €] qui ont été transférées du groupe de campagne « Vote Leave » à un autre groupe de jeunes pro-Brexit appelé « BeLeave », dirigé par Darren Grimes, étudiant en mode, alors âgé de 22 ans.

La commission s’est déclarée « convaincue au-delà de tout doute raisonnable que toutes les dépenses de campagne liées au référendum de Darren Grimes et de BeLeave ont été engagées dans le cadre d’un plan commun avec Vote Leave ».

Darren Grimes a été condamné à une amende de 20 000 £, tandis que Vote Leave a été condamné à une amende totale de 61 000 £. Compagnon de campagne, Veterans for Britain, s’en est tiré avec une amende de 250 £. Les affaires ont également été transmises à la police et pourraient donner lieu à des poursuites.

Après le lancement de l’enquête en novembre 2017, la Commission électorale s’est concentrée sur cinq paiements faits à la firme canadienne d’analyse de données Aggregate IQ, une filiale de Cambridge Analytica, pour diffuser des publicités sur les médias sociaux dans les dernières semaines de la campagne.

Elle a conclu qu’en acheminant artificiellement l’argent via BeLeave, Vote Leave avait réussi à éviter de dépasser sa limite de dépenses de 7 millions de livres sterling.

Dans son rapport, la Commission a déclaré que les responsables de Vote Leave avaient refusé à maintes reprises des demandes d’entretiens, qu’ils n’avaient pas respecté les délais de présentation des documents et qu’ils avaient soumis les mauvais documents.

Groupes intermédiaires

« C’est un fait : Vote Leave ne s’est pas conformé à notre avis d’enquête », ajoute-t-elle.

Vote Leave a nié tout acte répréhensible tout au long de la procédure et prétend que la Commission électorale a refusé de rencontrer ses représentants au cours de l’enquête.

En janvier dernier, ses avocats ont menacé de faire appel devant la justice, mais il n’y a jamais eu de suite. Les pro-Brexit affirment que la campagne pro-UE « Britain Stronger In Europe » a également utilisé des groupes intermédiaires pour contourner les limites de dépenses.

Mené par Boris Johnson, qui a démissionné de son poste de ministre des Affaires étrangères la semaine dernière, et le ministre Michael Gove, et dirigé par les conservateurs Matthew Elliott et Dominic Cummings, Vote Leave était le groupe de campagne officiel pour la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

Les démissions en chaîne fragilisent le gouvernement britannique

Ministre des Affaires étrangères britannique, Boris Johnson a quitté son poste le 9 juillet. Cette démission, qui suit celle du ministre du Brexit David Davis, fragilise d’autant plus le gouvernement de Theresa May, moins de neuf mois avant l’échéance du Brexit.

 

Matthew Elliott et Darren Grimes sont maintenant rédacteur en chef et rédacteur en chef adjoint, respectivement, du site Web « Brexit Central ».

Un certain nombre de députés travaillistes et conservateurs – qui ont tous soutenu la campagne Remain – réclament la tenue d’un nouveau scrutin. Mais pour l’heure, les sanctions ne signifient cependant pas que le référendum sera annulé ou réorganisé.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer