L’Irlande appelle à se concentrer davantage sur les relations avec l’Irlande du Nord que sur le contrôle des frontières

Le ministre irlandais des Affaires étrangère Simon Coveney a ajouté que « nous pouvons nous éloigner des menaces d’action juridique » après la décision unilatérale du Royaume-Uni de prolonger la période de grâce pour les contrôles post-Brexit des marchandises britanniques entrant en Irlande du Nord. [PHIL NOBLE/EPA]

Les institutions de l’Irlande du Nord sont « tout juste en train de s’accrocher » après un « certain nombre d’années éprouvantes », a déclaré le ministre irlandais des affaires étrangères, Simon Coveney, au parlement irlandais mardi (30 mars), en soulignant l’importance de construire des relations.

« Nous pouvons revenir à un partenariat par le biais d’un comité spécialisé et d’un comité conjoint » et pouvons remettre le protocole d’Irlande du Nord « sur un pied d’égalité », a déclaré M. Coveney.

Il a ajouté que « nous pouvons nous éloigner des menaces d’action juridique » après la décision unilatérale du Royaume-Uni de prolonger la période de grâce pour les contrôles post-Brexit des marchandises britanniques entrant en Irlande du Nord.

Le gouvernement irlandais et l’UE sont invités à assumer la responsabilité des tensions liées au protocole de l’Irlande du Nord

La Première ministre d’Irlande du Nord et leader du Parti unioniste démocrate (DUP), Arlene Foster, a appelé le gouvernement irlandais et l’UE à prendre « une certaine responsabilité » dans la récente tension sur le protocole d’Irlande du Nord.

M. Coveney a admis qu’il a été perçu comme un « croquemitaine » à propos du protocole, mais a avoué que son bureau « a constamment parlé à la Commission européenne de la nécessité de faire preuve de pragmatisme et de compromis ».

« Le protocole a été conçu aussi bien à Londres qu’à Bruxelles, ce que les gens semblent commodément oublier », a-t-il ajouté.

Subscribe to our newsletters

Subscribe