Londres réaffirme son engagement envers Gibraltar

Gibraltar

La Première ministre britannique, Theresa May, a souligné son engagement envers Gibraltar. Et  assuré que le gouvernement du Rocher serait « pleinement impliqué » dans les négociations sur le Brexit. Un article d’Euroefe.

Dans un message vidéo et publié sur Twitter, Theresa May réaffirme que les habitants de Gibraltar resteront sous la souveraineté britannique, acquise en 1713, tant qu’ils le souhaiteront. Et ce, malgré les revendications de l’Espagne, qui considère qu’il s’agit de son territoire.

« À  mesure que le Royaume-Uni négocie sa sortie de l’UE, Gibraltar sera totalement impliqué dans ces conversations », a affirmé la Première ministre. « Face aux opportunités et aux défis à venir, le Royaume-Uni restera fermement à vos côtés. »

« Nous protégerons Gibraltar, son peuple et son économie », a soutenu la cheffe d’État conservatrice. « Gibraltar sera britannique autant de temps qu’il le souhaitera. »

Les désaccords minent les négociations du Brexit

Lors d’un second cycle des négociations, l’UE et le Royaume-Uni ont campé sur leur position sur la question des obligations financières de Londres et celle du tribunal qui garantira les droits des citoyens européens dans un monde post-Brexit.

Durant la fête nationale de Gibraltar, le 10 septembre, le ministre principal du territoire, Fabián Picardo, a signalé que le Rocher restait déterminé à affirmer la souveraineté britannique et à défendre son droit à l’autodétermination. Il a remercié Theresa May pour son « magnifique message ».

Cette année, Gibraltar célèbre le 50ème anniversaire du référendum unilatéral sur sa souveraineté, célébré en 1967, durant lequel les habitants ont décidé d’être rattachés au Royaume-Uni.

Le ministre britannique pour l’Europe, Alan Duncan, s’est rendu à Gibraltar pour célébrer la fête nationale, invité par Fabián Picardo.