May promet de consulter les députés avant l’accord final avec l’UE

La Première ministre britannique, Theresa May, a promis mardi de consulter les députés sur les termes du Brexit avant le résultat final des négociations avec l’Union européenne, la veille d’un vote crucial au parlement.

Cette concession répond à la demande de nombreux députés europhiles. Le gouvernement a toutefois prévenu qu’un rejet des termes du Brexit par les députés n’empêcherait en aucun cas la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

« Ce sera un vote important. Il laissera le choix entre sortir de l’Union européenne avec ou sans un accord négocié » avec Bruxelles, a déclaré mardi le secrétaire d’État au Brexit, David Jones, devant la chambre des Communes.

« Renvoyer le gouvernement à la table des négociations serait le moyen le plus sûr de nous affaiblir dans les négociations et de nous orienter vers un accord moins avantageux », a-t-il ajouté, se disant toutefois confiant sur l’issue du scrutin.

>> Lire : Le climat se tend entre le parlement et Theresa May sur le Brexit

La Première ministre tente ainsi d’étouffer toute rébellion dans les rangs conservateurs, à la veille d’un vote crucial : les 650 députés britanniques décideront mercredi de donner ou non à Theresa May les pouvoirs de lancer la procédure de divorce avec l’Europe.

Le texte, qui devrait être adopté même si certains élus s’inquiètent des conséquences d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, sera ensuite soumis à la chambre des Lords.

Theresa May a promis d’activer avant le 31 mars l’article 50 du Traité de Lisbonne, qui lancera deux années de négociations de sortie de l’UE.

>> Lire : Le parlement écossais vote symboliquement contre le Brexit

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.