Pêche : la France promet de « poursuivre le combat »

« L’interprétation que font les Anglais de nos dossiers est inadmissible et ne répond pas à la bonne volonté de la France », a déclaré Mme Girardin, ministre de la Mer. [CAROLINE BLUMBERG/EPA]

La ministre de la Mer Annick Girardin a déclaré aux pêcheurs, lors d’un déplacement dans le nord de la France dimanche (21 novembre), que l’exécutif « ne lâchera rien du tout » dans le conflit avec le gouvernement britannique concernant les licences de pêche.

Quelques jours plus tôt, Mme Girardin avait annoncé des « plans de sortie de flotte » pour dédommager les navires français qui n’ont pas pu obtenir de licence pour naviguer dans les eaux britanniques.

Elle avait annoncé qu’« une enveloppe de 40 à 60 millions d’euros » pourrait « être mise sur la table », mais cette annonce a provoqué un tollé chez les professionnels qui ont accusé le gouvernement de ne pas défendre ses pêcheurs.

Brexit : la France se prépare à indemniser les navires sans licence, « fiasco » pour les pêcheurs

« Ca veut dire que c’est la fin » : les pêcheurs français ont exprimé jeudi (18 novembre) leur colère après que la ministre de la Mer Annick Girardin a évoqué un plan d’indemnisation pour ceux qui ne pourraient plus travailler à cause du Brexit.

« L’interprétation que font les Anglais de nos dossiers est inadmissible et ne répond pas à la bonne volonté de la France », a déclaré Mme Girardin, ajoutant que « 80 % des dossiers » ont été réglés. « Mais j’ai toujours dit qu’on ne devait laisser personne sur le bord du quai », a-t-elle insisté.

Dimanche (21 novembre), le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a également promis de se « battre licence après licence, bateau après bateau ».

« C’est un test que fait le Royaume-Uni à l’égard de l’UE et il faut que l’UE exige le respect de l’accord », a-t-il déclaré, ajoutant que « s’ils ne le respectent pas, il y a des procédures qui vont suivre. »

Subscribe to our newsletters

Subscribe