Bruxelles signe pour l’achat de 500 000 doses de remdesivir

[AshTproductions/shutterstock]

La Commission européenne a signé un contrat avec la société pharmaceutique américaine Gilead pour permettre à 36 pays d’acheter un demi-million de doses de remdesivir, un médicament contre le COVID-19. Un article d’Euroefe.

Le contrat d’achat commun, signé jeudi 8 octobre, prévoit une acquisition initiale de 500 000 doses du médicament Veklury, l’appellation commerciale du remdesivir, par 36 pays, tous membres de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen, auxquels s’ajoutent le Royaume-Uni et six pays candidats ou candidats potentiels.

Covid-19: des difficultés de communication persistent entre Bruxelles et les États membres

La Commission européenne peine à recevoir suffisamment d’informations des États membres concernant l’évolution du virus sur leur territoire. De ce fait, la mise en place d’une approche unifiée pour endiguer la deuxième vague de contamination se complique.

« Tous les pays participants peuvent désormais passer leurs commandes pour recevoir directement du Veklury. Le Veklury est actuellement le seul médicament bénéficiant d’une autorisation de mise sur le marché conditionnelle dans l’Union européenne pour traiter le COVID-19 chez les patients qui ont besoin d’oxygène », a expliqué la Commission dans un communiqué.

La commissaire européenne à la santé, Stella Kyriakides, a déclaré que Bruxelles ne ménageait pas sa peine « pour garantir que des traitements sûrs et efficaces contre le COVID-19 soient disponibles ».

Imbroglio autour de la commercialisation d’un vaccin contre le nouveau coronavirus

La Commission européenne espère obtenir les autorisations de commercialisation du premier vaccin contre le nouveau coronavirus d’ici à novembre, a signalé un représentant européen le 3 septembre. Néanmoins, la date à laquelle il sera livré demeure inconnue.

Selon l’exécutif européen, ce contrat « garantit que les pays pourront continuer à disposer d’un approvisionnement ininterrompu en Veklury s’ils veulent acheter le produit ».

La Commission, qui depuis le début de la pandémie a fait usage de procédures d’achat conjointes pour faciliter l’acquisition d’équipements médicaux, sanitaires ou de diagnostic, avait déjà signé un contrat avec Gilead pour l’achat de 33 380 doses de ce médicament dans l’UE et au Royaume-Uni. Celles-ci ont été distribuées au cours du mois d’août.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER