Confinement : quels sont les rayons « non-essentiels » qui vont fermer dans les grandes surfaces ?

Le Premier ministre français Jean Castex a prononcé un discours la semaine dernière annonçant les nouvelles mesures de confinement afin de freiner la propagation de la pandémie du coronavirus Covid-19. [EPA-EFE/IAN LANGSDON / POOL]

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé l’interdiction de la vente dans les grandes surfaces, à partir du mardi 3 novembre, des produits qui sont vendus dans les commerces fermés pendant le confinement. Mais quels sont ces produits « non-alimentaires » ? Un article de notre partenaire Ouest-France.

Après trois jours de bras de fer avec les petits commerçants, sur fond de confinement, Jean Castex a tranché. Malgré l’opposition de la Fédération de la grande distribution, le Premier ministre a annoncé l’interdiction, à partir du mardi 3 novembre, de la vente en grandes surfaces des produits vendus par les commerces « non-essentiels », qui sont fermés depuis le 30 octobre. En clair, certains rayons des grandes surfaces, les rayons « non-alimentaires », vont fermer et le resteront tant que les commerces « non essentiels » n’auront pas rouvert.

Les rayons « non-essentiels » qui ferment

Certains sont déjà fermés dans plusieurs supermarchés depuis la fronde des libraires : les rayons de produits culturels sont concernés par l’interdiction annoncée par le chef du gouvernement. Il ne sera plus possible d’acheter un livre, un CD ou un DVD chez Leclerc, Auchan, Carrefour ou Intermarché.

Comme l’avait réclamé la fédération des marchands de jouets, les rayons jouets vont également fermer à moins de deux mois de Noël. Playmobil, Lego et autres poupées ne pourront plus être achetés en grande surface.

Puisque les magasins de chaussures et de prêt-à-porter sont fermés, les rayons textile des grandes surfaces vont être mis en dormance pendant quelques jours.

L’interdiction sera également valable pour les rayons bijouterie, les rayons décoration et arts de la table, les rayons électroménager, mais aussi pour les fleurs puisque les fleuristes ont dû fermer à l’issue du week-end de la Toussaint.

La liste précise sera communiquée, par décret, par le gouvernement.

Les rayons « essentiels » qui restent ouverts

Rassurez-vous, les produits de première nécessité seront toujours disponibles à la vente dans les grandes surfaces pendant le confinement. C’est le cas de toute l’alimentation (viande, poisson, pain, fruits et légumes…) mais aussi des boissons (y compris alcoolisées).

La presse restera en vente dans les supermarchés de même que les produits d’hygiène, d’entretien, de jardinerie, d’équipement automobile, pour animaux de compagnie et de quincaillerie…

Resteront également ouverts les rayons papeterie et les rayons informatique avec leurs produits aussi variés que les ordinateurs, smartphones et imprimantes.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer