Coronavirus. Le Royaume-Uni va imposer une quatorzaine aux voyageurs venant de France et des Pays-Bas

La France regrette la décision britannique d’imposer une quatorzaine aux voyageurs en provenance de l’hexagone et va imposer une mesure similaire au nom de la règle de réciprocité. [EPA-EFE/ANDY RAIN]

En raison d’une hausse du nombre des cas de Covid-19 en France et aux Pays-Bas, les personnes en provenance de ces deux pays seront soumises à une quarantaine sur le sol britannique à partir de samedi 15 août. Un article de notre partenaire Ouest France.

Le Royaume-Uni va imposer une quarantaine de 14 jours aux personnes arrivant de France et des Pays-Bas, a annoncé jeudi soir le ministre britannique des Transports, justifiant cette décision par la résurgence de l’épidémie de coronavirus.

 

La mesure, qui entrera en vigueur samedi, s’appliquera aussi aux voyageurs en provenance des Pays-Bas, a précisé Grant Shapps. Sont également concernés Monaco, Malte et les îles d’Aruba et de Turks et Caicos.

« Les données montrent que nous devons retirer la France, les Pays-Bas, Monaco, Malte, Turks et Caicos et Aruba de notre liste des ‘couloirs de voyage’ afin de contenir les taux d’infection », a-t-il tweeté.

« Si vous arrivez au Royaume-Uni après samedi 4 h (03 h GMT) de ces destinations, vous devrez vous isoler pendant 14 jours », ajoute-t-il.

Mesure de réciprocité

La France regrette la décision britannique d’imposer une quatorzaine aux voyageurs en provenance de l’hexagone et va imposer une mesure similaire au nom de la règle de réciprocité, a déclaré jeudi soir le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Clément Beaune.

Pour Clément Beaune, il s’agit d’« une décision britannique que nous regrettons et qui entraînera une mesure de réciprocité, en espérant un retour à la normale le plus rapidement possible », écrit-il sur son compte Twitter.

Retour massif ?

La mesure britannique pourrait provoquer un retour massif des quelque 500 000 touristes britanniques actuellement en vacances en France.

Le Royaume-Uni avait initialement imposé une quarantaine globale à tous les visiteurs arrivant sur son territoire mais a ensuite exempté certains pays de cette mesure en fonction de l’incidence du virus chez eux. Mais Londres avait réintroduit la quarantaine pour les voyageurs en provenance d’Espagne fin juillet, prenant par surprise les compagnies aériennes et des milliers de Britanniques en villégiature dans ce pays.

Le gouvernement britannique avait fait de même la semaine dernière pour Andorre, la Belgique et les Bahamas. Le Royaume-Uni est le pays le plus endeuillé en Europe par la pandémie avec plus de 41 000 morts du Covid-19.

Amendes salées

Londres a par ailleurs annoncé la réouverture en Angleterre des casinos, bowlings et patinoires en extérieur. Les théâtres et salles de spectacles pourront également rouvrir en maintenant la distanciation sociale entre les clients.

« Il y a deux semaines, le Bureau national des statistiques s’était inquiété d’une légère hausse du nombre des personnes testées positives en Angleterre. Cette situation semble s’être stabilisée », indiquent les services du Premier ministre dans un communiqué.

« Nous sommes en mesure d’annoncer de nouveaux changements qui permettront à plus de gens de retourner au travail et au public de profiter davantage de ce qui lui a manqué », note M. Johnson. « Mais comme je l’ai toujours dit, nous n’hésiterons pas à appuyer sur le frein si nécessaire », a-t-il ajouté.

Parallèlement à ces allégements, le gouvernement a annoncé le doublement de l’amende imposée à ceux qui « passent de manière répétée outre les règles de port du masque », à un maximum de 3 200 livres (3 500 euros).

De nouvelles règles viseront aussi ceux qui « organiseront des raves party ou d’autres rassemblements illégaux de plus de 30 personnes ». « Nous ne pouvons pas nous montrer complaisants », a lancé M. Johnson, alors que le Royaume-Uni enregistre actuellement plus de 1 000 nouveaux cas positifs par jour.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER