Covid-19 : comment la France compte accélérer sa campagne de vaccination

« Nous devrions avoir vacciné au moins 20 millions de personnes » d’ici à la mi-mai, soit tous les plus de 50 ans volontaires, a promis le Premier ministre. [STEPHANE DE SAKUTIN / POOL/EPA]

Lors de la conférence de presse gouvernementale sur l’épidémie de Covid-19, ce jeudi 4 mars, le Premier ministre Jean Castex a promis que d’ici à l’été, la vaccination aura été proposée à « 30 millions de personnes, soit les deux tiers de la population de plus de 18 ans » en France.

Le Premier ministre Jean Castex a, au-delà de la situation des départements dits sensibles, fait le point, ce jeudi 4 mars, sur la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France. À ce jour, «3,2 millions de personnes sont vaccinées en France, dont 1,7 million a déjà reçu deux doses », a-t-il déclaré. « Ce sont des personnes âgées ou présentant des comorbidités », a-t-il ajouté. Point sur lequel il a insisté puisque « la France est en tête en Europe pour ces personnes les plus vulnérables ». Une manière de contrer les critiques liées à la lenteur de la vaccination en France.

Ainsi, dans les Ehpad, 60 % des résidents ont reçu leurs deux doses. « C’est une incontestable réussite », a-t-il déclaré. Jean Castex a fait savoir que la réouverture du droit de visite dans ces établissements lui tenait à cœur. Il regrette néanmoins que les personnels soignants ne se soient pas davantage fait vacciner : « Trop d’entre eux ne l’ont pas encore fait et je les invite à le faire », a-t-il ainsi demandé.

« Vous protégez vos patients »

Sur ce point, il a été rejoint par le ministre de la Santé Olivier Véran, qui estime que le taux de professionnels de santé aujourd’hui vaccinés atteint le taux  classique  observé pour la grippe saisonnière, à savoir 40 % dans les Ehpad, 30 % dans l’ensemble des services hospitaliers : « Ça n’est clairement pas suffisant », a-t-il martelé, avant d’ajouter : « Quand on est soignant, il est de notre responsabilité de se vacciner soi-même. Vous vous protégez « vous » et vous protégez vos patients. »

Mais qu’en est-il pour le reste de la population ? « Nous devrions avoir vacciné au moins 20 millions de personnes » d’ici à la mi-mai, soit tous les plus de 50 ans volontaires, a promis le Premier ministre. D’ici à l’été, « nous aurons reçu suffisamment de doses pour avoir proposé la vaccination à 30 millions de personnes, soit les deux tiers de la population de plus de 18 ans », a-t-il ajouté.

« Les réserves du départ sur AstraZeneca n’ont plus lieu d’être »

Les livraisons de doses vont en effet s’accélérer et l’extension du vaccin AstraZeneca, depuis lundi, aux plus de 65 ans et aux personnes présentant des hauts risques de développer des formes graves de la maladie semble représenter un réel espoir, alors que les autres vaccins tardent à être approvisionnés. Jean Castex s’est donc, une nouvelle fois, voulu rassurant sur son utilisation : « Les réserves du départ n’ont plus lieu d’être », a-t-il déclaré.

Subscribe to our newsletters

Subscribe