Covid-19 : l’Italie va alléger ses restrictions pour les voyageurs de l’UE

A partir de février, il ne faudra plus respecter de quarantaine pour pouvoir voyager en Italie (ici, le fameux Pont Rialto à Venise). [Maria Vonotna/Shutterstock]

L’Italie va alléger les restrictions anti-Covid pour les voyageurs en provenance des pays de l’Union européenne à partir de février, exigeant une preuve de vaccination, de guérison récente ou de test négatif mais plus l’obligation de quarantaine.

En vertu d’un décret signé par le ministre de la Santé Roberto Speranza mardi (25 janvier), le pass vaccinal sera suffisant, à partir du mois prochain, pour les voyageurs en provenance d’autres pays de l’UE.

Ce pass vaccinal, baptisé en Italie « pass sanitaire renforcé », s’obtient seulement avec un cycle vaccinal complet ou après guérison de la Covid-19.

Les Vingt-Sept avaient convenu mardi (25 janvier) de mieux coordonner les règles applicables aux déplacements au sein de l’UE et d’éviter d’imposer des restrictions aux détenteurs d’un certificat sanitaire européen, comme certains pays l’ont fait face à l’émergence du variant Omicron.

Pusieurs pays, dont l’Italie, exigent que les voyageurs, même vaccinés contre la Covid-19, présentent des tests négatifs pour entrer sur leur territoire.

Le gouvernement italien, confronté à un rebond des contagions dû au variant Omicron, avait décidé fin décembre d’exiger à partir du 10 janvier le pass vaccinal dans les transports, les hôtels, les terrasses de restaurants, les foires et congrès ainsi que les piscines et salles de gym.

L’Italie « semble avoir atteint le pic » de la vague Omicron qui « est en train de redescendre », avait affirmé lundi (24 janvier) le coordinateur de la campagne de vaccination. Plus de 167000 nouveaux cas de Covid ont été enregistrés mercredi en Italie, et 426 décès.

L’Italie a été le premier pays européen à être touché par le coronavirus au début de l’année 2020 et compte l’un des bilans les plus lourds, avec plus de 143000 morts.

La France adopte le passe vaccinal, l’Europe se divise sur la vaccination obligatoire

Après quelques déboires, le très controversé passe vaccinal est entré en vigueur lundi (24 janvier) en France à la suite d’un avis positif du Conseil constitutionnel. Certains pays européens comme l’Autriche font le choix plus radical de l’obligation vaccinale.

Subscribe to our newsletters

Subscribe