Des choux de Bruxelles pour tous les écoliers européens

« Grâce au programme ‘fruits, légumes et lait dans les écoles’, les plus jeunes citoyens européens reçoivent des produits de qualité et bons pour la santé », a déclaré Phil Hogan. [Shutterstock]

Les États membres vont recevoir des fonds de Bruxelles pour distribuer produits laitiers, des fruits et des légumes aux écoliers. Un article de notre partenaire, Euroefe.

Fruits, légumes, lait : le programme de l’UE à destination des écoles prévoit d’allouer à l’Espagne 16,5 millions d’euros pour la distribution de fruits et légumes et 7 millions pour des produits laitiers (23,5 millions au total). La France, pour sa part, devrait recevoir 18 millions d’euros pour les fruits et légumes et 17 millions pour les produits laitiers.

L’Allemagne est le pays qui recevra le plus de fonds (au total 35,2 millions d’euros), suivi de près par la France (35 millions). L’Italie est le troisième pays qui percevra le plus d’aide (29,6 millions), suivi par la Pologne (25,3 millions) et l’Espagne (23,5 millions), tandis que Malte (417 000 euros), le Luxembourg (235 000) et Chypre (790 000) percevront moins d’un million d’euros.

Tous les États membres ont sollicité l’aide prévue par le programme, bien que la Suède et le Royaume-Uni n’aient demandé de l’aide que pour l’achat de produits laitiers.

« Grâce au programme ‘fruits, légumes et lait dans les écoles’, les plus jeunes citoyens européens reçoivent des produits de qualité et bons pour la santé », a déclaré Phil Hogan, le commissaire européen à l’agriculture et au développement rural, notant que ce programme dispose d’une enveloppe de 250 millions d’euros.

Selon la Commission, 12,2 millions d’enfants dans l’UE ont bénéficié de ce programme au cours de l’année scolaire 2016-2017, ce qui représente plus de 74 000 tonnes de fruits et de légumes et 285 000 tonnes de produits laitiers distribués.

Tous les États membres ont présenté leur demande de soutien à la Commission en janvier dernier. Les enveloppes nationales viennent d’être approuvées et devraient être adoptées par la Commission avant la fin du mois de mars pour l’année scolaire 2018-2019.

L’aide reçue par chaque pays se fonde sur le nombre d’écoliers et, pour le lait, sur la participation à l’édition précédente du programme.

« Outre la distribution de ces produits, le programme de l’UE à destination des écoles encourage des habitudes alimentaires saines chez les enfants et comprend des programmes pédagogiques ciblés expliquant l’importance d’une bonne nutrition ainsi que la manière dont les denrées alimentaires sont produites », a déclaré la Commission dans son communiqué.

Subscribe to our newsletters

Subscribe