En Saxe, les non-vaccinés sont désormais privés de sorties

Le ministre allemand de la santé, Jens Spahn, s'exprime lors d'une conférence de presse sur l'élargissement de l'accès en Allemagne aux rappels du vaccin Covid-19, à Berlin, en Allemagne, le 3 novembre 2021. [CARSTEN KOALL/EPA]

La région allemande, où flambe l’épidémie, restreint dès aujourd’hui l’accès aux restaurants, discothèques et rassemblements publics aux personnes pleinement vaccinées. L’Autriche fait de même.

Douche froide. Fin octobre, le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, envisageait d’alléger les restrictions liées à la Covid-19. Un espoir vite balayé : le pays a enregistré vendredi (5 novembre) son record quotidien d’infections (37 000 cas) et les hôpitaux tirent la sonnette d’alarme.

Une situation dramatique

Encore une fois, c’est la Saxe qui est la première concernée. Cette région de l’est, frontalière de la République tchèque également très touchée, présente le taux de vaccination le plus faible avec 57 %, contre 67 % à l’échelle de l’Allemagne. Le taux d’incidence y est monté à 442 cas pour 100 000 personnes, soit deux fois plus que la moyenne nationale.

« La situation est dramatique », ​déplore Petra Köpping, ministre de Saxe pour les Affaires sociales. Le gouvernement régional restreint donc, dès ce lundi (8 novembre), l’entrée à plusieurs lieux publics aux seuls vaccinés et guéris de la Covid : restaurants, rencontres publiques en intérieur, discothèques…

Le port du masque et les mesures de distanciation y seront également obligatoires. Seules les personnes ne pouvant médicalement pas être vaccinées et les élèves qui continuent d’être régulièrement testés dans les écoles seront exemptés.

Vers une troisième dose pour tous

Ces nouvelles mesures font grincer beaucoup de dents en Saxe. Steffen Kache, gérant de la discothèque Distillery à Leipzig, est effondré : « Depuis fin septembre, nous ne laissions déjà entrer que les personnes vaccinées et guéries. »

Et pas question pour lui d’imposer désormais masque et distanciation : « Pour une discothèque, ce n’est tout simplement pas réalisable : nous allons devoir fermer. » Il craint de ne pas pouvoir rouvrir avant mai 2022… « Les personnes vaccinées sont donc empêchées de venir chez nous à cause des non-vaccinés ! ».

L’Autriche emboîte également le pas

La Saxe ouvre le bal aujourd’hui, comme l’Autriche. Mais en Allemagne, ces restrictions pour les non-vaccinés pourraient rapidement concerner d’autres régions, dont la Bavière ou le Bade-Wurtemberg.

Franziska Giffey, récemment élue maire de Berlin, a aussi plaidé pour cette solution hier : « Nous devons tout faire pour éviter un nouveau confinement et la fermeture des écoles. » Vendredi (5 novembre), le gouvernement fédéral et les régions se sont d’ailleurs dits favorables à un accès rapide de toute la population à une troisième dose de vaccin.

L’Autriche instaure des mesures de confinement pour les personnes non vaccinées

Le plan prévoit la possibilité d’un confinement des personnes non vaccinées si le taux d’occupation des unités de soins intensifs atteint un certain seuil.

Subscribe to our newsletters

Subscribe