L’ « ultimatum » de la Catalogne à Madrid : autoriser l’utilisation d’AstraZeneca pour les plus de 55 ans

La ministre espagnole de la santé, Carolina Darias, a déclaré la semaine dernière que, pour l'instant, cette option n'a pas été envisagée et qu'elle ne fait pas partie de la stratégie de vaccination espagnole contre le Covid-19 [Juan Carlos Hidalgo / EPA]

La ministre régionale de la Santé de Catalogne, Alba Vergés, et le secrétaire à la Santé publique de la région, Josep Maria Argimon, ont lancé un « ultimatum » politique au gouvernement central espagnol. Ils ont demandé à Madrid de repenser sa stratégie de vaccination et exigé qu’il autorise l’utilisation du vaccin AstraZeneca chez les personnes de plus de 55 ans. « Soit ils agissent, soit nous agirons », ont-ils prévenu, a rapporté EFE, partenaire d’EURACTIV.

Le président de l’Association catalane des médecins (Consell de Col-legis de Metges de Catalunya), Jaume Padrós, a récemment demandé l’autorisation d’utiliser le vaccin d’AstraZeneca dans tous les groupes d’âge en Catalogne, et a exhorté M. Vergés à modifier « rapidement » les critères de vaccination actuels, établis par le ministère espagnol de la Santé.

Cité par les médias catalans mercredi, M. Padrós a expliqué que sa position (autoriser le vaccin d’AstraZeneca chez les personnes de plus de 55 ans) est fondée sur des « critères éthiques, cliniques, de risque et de preuve », et assure que les médecins de Catalogne, en général, la soutiennent.

La ministre espagnole de la santé, Carolina Darias, a déclaré la semaine dernière que, pour l’instant, cette option n’a pas été envisagée et qu’elle ne fait pas partie de la stratégie de vaccination espagnole contre le Covid-19.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer