La Belgique maintient l’administration du vaccin AstraZeneca, malgré les inquiétudes européennes

Les Pays-Bas, l’Allemagne, la France font partie de ces pays qui ont décidé de suspendre l’utilisation de vaccin AstraZeneca après avoir enregistré des cas de formation de caillots de sang. EPA-EFE/JOE GIDDENS / POOL

Bien que plusieurs pays aient suspendu leur utilisation du vaccin AstraZeneca en raison de cas de thrombose, le ministre belge de la Santé Frank Vandenbroucke (sp.a) a déclaré qu’une telle décision serait irresponsable pour le plat pays.

Les Pays-Bas, l’Allemagne, la France font partie de ces pays qui ont décidé de suspendre l’utilisation de vaccin AstraZeneca après avoir enregistré des cas de formation de caillots de sang. « Ces cas devront faire l’objet d’analyses approfondies », a déclaré M. Vandenbroucke dans un entretien avec VRT Nieuws, « mais il serait irresponsable d’interrompre la vaccination maintenant ».

La Russie a des accords de production de Spoutnik V en Europe, notamment en France

Le Fonds souverain russe (RDIF) a annoncé lundi que des accords de production du vaccin anti-Covid Spoutnik V ont été trouvés « avec des sociétés d’Italie, d’Espagne, de France et d’Allemagne », dans l’attente de son homologation dans l’UE.
« Il …

Toutefois, malgré une réputation en berne du côté de la société britanno-suédoise, M. Vandenbroucke estime que la population belge ne rejettera pas le vaccin.

« Nous observons aujourd’hui que les citoyens viennent en masse dans les centres de vaccination, car ils veulent se protéger, et ils ont raison. Nous invitons donc la population à se faire vacciner », a-t-il ajouté.

Des propos qui font écho à ceux du virologue et expert de la santé Steven Van Gucht : il est essentiel de continuer le processus de vaccination avec les doses AstraZeneca.

« Grâce au vaccin AstraZeneca, 90 % des vaccinés évitent une possible admission à l’hôpital », a-t-il confirmé auprès de VRT Nieuws, ajoutant que les avantages du vaccin britanno-suédois dépassaient ses inconvénients.

« Nous comptons sur le bon déroulement de la campagne de vaccination afin de maîtriser la pandémie. Il s’agit d’une condition sine qua non dans le but de concrétiser l’assouplissement des mesures annoncées pour avril-mai », a-t-il fait savoir.

Les habitants d’une ville lituanienne boudent le vaccin AstraZeneca, craignant pour leur santé

Aucune des 800 doses disponibles du vaccin AstraZeneca n’a été utilisée jusqu’à présent à Visaginas, une ville majoritairement russophone de 18 000 habitants située dans le nord-est de la Lituanie.

Subscribe to our newsletters

Subscribe