La demande d’homologation de Roche pour un médicament contre le Covid-19 examinée en priorité aux États-Unis

Depuis le début de la pandémie, ce médicament initialement destiné au traitement de la polyarthrite rhumatoïde a été utilisé pour traiter plus d'un million de personnes hospitalisées pour une infection à la Covid-19. [Morakot Kawinchan/Shutterstock]

Le groupe pharmaceutique suisse Roche annonce lundi (4 avril) que sa demande d’homologation aux Etats-Unis pour l’utilisation de son médicament tocilizumab auprès des patients hospitalisés pour une infection à la Covid-19 allait faire l’objet d’un examen prioritaire.

Depuis le début de la pandémie, ce médicament initialement destiné au traitement de la polyarthrite rhumatoïde a été utilisé pour traiter plus d’un million de personnes hospitalisées pour une infection à la Covid-19 au niveau mondial, indique le groupe dans un communiqué.

Aux États-Unis, cet anticorps monoclonal administré par intraveineuse avait été utilisé sur la base d’une autorisation d’urgence accordée en juin 2021.

Sur la base de quatre études réalisées auprès de 5 500 patients hospitalisés, le groupe suisse a déposé une demande d’homologation auprès de l’agence américaine des médicaments pour faire approuver ce traitement pour les patients adultes hospitalisés qui sont soignés par corticostéroïdes et qui ont besoin d’oxygène.

L’agence américaine des médicaments, la Food and drug administration (FDA) lui a accordé le statut d’examen prioritaire qui est réservé aux médicaments destinés aux maladies graves pour lesquelles il existe peu d’options de traitement.

S’il est approuvé, ce médicament commercialisé selon les pays sous le nom d’Actemra ou RoActemra serait le premier immunomodulateur approuvé aux États-Unis pour les patients hospitalisés pour une infection par la Covid-19, a précisé Roche dans un communiqué.

La décision de la FDA est attendue durant le deuxième semestre 2022, a-t-il ajouté.

En décembre, l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait approuvé ce traitement pour les patients hospitalisés pour une forme grave de Covid-19, estimant qu’il réduisait leur mortalité.

Depuis, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a pré-qualifié en février le tocilizumab pour soigner les patients atteints de formes graves de la Covid-19 afin de rendre ce traitement plus accessible aux pays à faibles revenus.

Également porté par des données positives dans une étude sur son médicament Ocrevus contre la sclérose en plaques, le titre Roche a clôturé la séance en hausse de 3,13% à 382,75 francs suisses soutenant le SMI, l’indice phare de la Bourse suisse, en hausse de 1,33%.

Covid-19 : la levée des brevets sur les vaccins ne faciliterait pas immédiatement leur accès

Les négociations en vue d’une levée des droits de propriété intellectuelle (PI) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sont toujours en cours, mais un accord final ne permettrait pas de faciliter immédiatement l’accès aux vaccins et traitements contre la Covid-19.

Subscribe to our newsletters

Subscribe