La Grèce va infliger une amende de 100 euros par mois aux personnes de plus de 60 ans non vaccinées

En raison des vacances de Noël, l'État fournira également un autotest gratuit à tous les adultes, y compris les personnes non vaccinées, afin de détecter les porteurs asymptomatiques du virus, a annoncé le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. [JULIEN DE ROSA/EPA]

Les personnes qui n’auront pas pris de rendez-vous pour la vaccination avant le 16 janvier paieront une amende administrative de 100 euros par mois. Cette annonce a déjà entraîné une augmentation des rendez-vous pour la première dose chez les citoyens de plus de 60 ans.

En raison des vacances de Noël, l’État fournira également un autotest gratuit à tous les adultes, y compris les personnes non vaccinées, afin de détecter les porteurs asymptomatiques du virus, a annoncé le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis.

La décision du gouvernement se fonde sur des données statistiques montrant que neuf décès sur dix liés à la Covid-19 concernent des personnes de plus de 60 ans. Les statistiques montrent également que sept sur dix sont des patients intubés et que huit sur dix ne sont pas vaccinés.

Dans des pays comme le Portugal et le Danemark, qui ont atteint une couverture vaccinale de 99 % dans ce groupe, la pression exercée sur le système de santé et les pertes de vies humaines sont jusqu’à 10 fois inférieures à celles de la Grèce.

Cependant, beaucoup se plaignent de souffrir de maladies qui ne leur permettent pas de prendre le risque de se faire vacciner.

Lors d’une réunion avec l’ancien premier ministre Alexis Tsipras et le chef de l’opposition, des représentants de l’association des médecins des hôpitaux d’Athènes et du Pirée ont déclaré que 148 patients avaient été retrouvés grossièrement intubés en dehors des unités de soins intensifs dans les hôpitaux publics du pays.

Pendant ce temps, des opérations chirurgicales pour des maladies graves sont annulées en raison de l’incapacité du système national de santé à les traiter, dans le contexte de Covid-19.

Elias Mosialos, professeur de politique de santé à la London School of Economics, s’est opposé à l’amende de 100 euros pour les plus de 60 ans, ajoutant qu’il préférerait que des incitations soient proposées.

« En juin-juillet, une incitation aurait pu être donnée aux retraités en réduisant la contribution pour les médicaments, qui est trop importante et inabordable. La pension de 400-500 euros est trop réduite car tout le monde prend des médicaments à cet âge », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne la gestion de la pandémie, il a constaté que la Grèce se trouve dans une impasse. « Nous sommes à un mois de la fin de l’année, avec des hôpitaux soumis à une forte pression, avec la Grèce du Nord qui n’arrive pas à faire face, avec des médecins à bout de souffle », a-t-il déclaré.

La Grèce a enregistré lundi (29 novembre) 88 nouveaux décès liés à la Covid. Parmi les personnes décédées, 95,4 % avaient une maladie sous-jacente et/ou étaient âgées de 70 ans ou plus, tandis que 664 personnes ont été intubées, dont 532 n’étaient pas vaccinées.

Le gouvernement grec va envoyer des SMS aux personnes non vaccinées pour les inciter

Le gouvernement prévoit de lancer le service dès que l’autorité de protection des données personnelles aura donné son accord, mais cela a soulevé des questions sur la sécurité des données personnelles.

Subscribe to our newsletters

Subscribe