La méfiance envers les médias et la crainte des effets secondaires font hésiter les Belges à se faire vacciner

Selon les auteurs de l'étude, l’acceptation du vaccin varie entre les régions belges et est étroitement liée au niveau d’éducation. [Mirza Kadic/Shutterstock]

En Belgique, l’hésitation à se faire vacciner contre la Covid-19 est alimentée par la peur des effets secondaires et la méfiance à l’égard des informations diffusées par les médias, selon une nouvelle étude qui révèle que seulement 33 % des personnes non vaccinées envisagent de se faire vacciner à l’avenir.

L’étude, menée par l’association de recherche iCense, dérivée de la Vrije Universiteit Brussel (VUB), a été réalisée dans le but d’évaluer l’attitude de la population vis-à-vis des vaccins et de soutenir les efforts du gouvernement pour faire avancer les plans de vaccination.

Elle a révélé que, bien que la plupart des Belges pensent que le vaccin est efficace pour réduire le risque de contracter la Covid-19 et que la vaccination est le meilleur moyen de revenir à un mode de vie pré-pandémique, environ un tiers de la population belge a de « sérieuses inquiétudes » quant aux effets secondaires du vaccin.

Les résultats préliminaires de l’étude indiquent que si la plupart des Belges ont une attitude positive à l’égard de la vaccination ou sont prêts à se faire vacciner (environ 85 % au total), près de 50 % des citoyens qui n’ont pas encore été vaccinés n’ont pas l’intention de se faire vacciner à l’avenir.

Selon les auteurs, l’acceptation du vaccin varie entre les régions belges et est étroitement liée au niveau d’éducation.

Ils ont également conclu que l’arrêt du déploiement des vaccins dans certains pays a « gravement entamé la confiance dans les vaccins et sapé l’état de préparation des vaccins en Belgique », selon un communiqué de presse publié lundi (26 juillet).

Cela signifie que les changements apportés aux programmes de vaccination dans d’autres pays de l’UE ont eu un impact notable sur l’attitude et le choix des citoyens belges à l’égard du vaccin, notent les auteurs, qui proposent que l’étude soit étendue à l’ensemble de l’UE pour mieux comprendre les motivations sous-jacentes à l’hésitation vaccinale.

UE : plus de la moitié des adultes totalement vaccinés contre la Covid-19

Deux cents millions d’Européens ont été complètement vaccinés contre la Covid-19, soit plus de la moitié de la population adulte, a annoncé jeudi (22 juillet) la Commission européenne qui a fixé un objectif de 70% d’adultes vaccinés cet été.

Subscribe to our newsletters

Subscribe