La République tchèque pourrait lever l’obligation de porter un masque lorsque 75 % de la population sera vaccinée

Le ministre tchèque de la Santé, Adam Vojtech, assiste à une conférence de presse à Prague, en République tchèque, le 26 mai 2021. [MARTIN DIVISEK/EPA]

L’obligation de porter un masque obligatoire pourrait être levée en République tchèque une fois que 75 % de la population adulte aura été vaccinée, a déclaré dimanche (5 août) le ministre tchèque de la Santé, Adam Vojtěch, à la télévision tchèque, ajoutant qu’une telle couverture pourrait être atteinte d’ici à la fin de l’automne.

« En supposant un taux de vaccination plus élevé, nous pouvons lever ces mesures. C’est le message que nous avons aujourd’hui », a déclaré M. Vojtěch, mentionnant la fin éventuelle des masques obligatoires dans les espaces intérieurs ou des limites actuellement appliquées aux événements publics.

Seuls 54 % des citoyens tchèques sont actuellement vaccinés, ce qui place le taux de vaccination du pays en dessous de la moyenne européenne.

Toutefois, le gouvernement tchèque réfléchit à une nouvelle campagne pour inciter davantage de personnes à se faire vacciner. « Il s’agit de convaincre, d’insister constamment sur le fait que sans une vaccination suffisante, nous risquons à nouveau d’avoir des hôpitaux surchargés et un réel problème pour maîtriser la pandémie », a ajouté M. Vojtěch. Rendre le vaccin obligatoire n’est cependant pas une question qui est actuellement discutée.

Le gouvernement tchèque a créé des centres de vaccination, même dans les centres commerciaux, où les gens peuvent se faire vacciner sans inscription préalable. Ces centres resteront ouverts au moins jusqu’en octobre.

Une troisième injection de rappel pour la Covid-19 sera également disponible à partir du 20 septembre pour les personnes ayant terminé leur vaccination il y a huit mois.

La Cour suprême tchèque abolit l'obligation de porter un masque

La Cour administrative suprême de la République tchèque a jugé mardi (27 juillet) que la mesure gouvernementale obligeant les personnes à porter des masques FFP2 dans les espaces intérieurs n’était pas justifiée.

Subscribe to our newsletters

Subscribe