Lancement d’une pétition en faveur de la vaccination obligatoire en République tchèque

« Nous, citoyens signataires ci-dessous, demandons la vaccination obligatoire contre le virus SRAS-CoV-2 pour toutes les personnes âgées de plus de 12 ans. La seule exception devrait être accordée à ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons de santé », affirme la pétition. [Mirza Kadic/Shutterstock]

Le scientifique tchèque Peter Šeba, de l’Académie des sciences, a lancé une pétition en ligne en faveur de la vaccination obligatoire. Après quelques jours, elle a recueilli environ 2 500 signatures et a suscité un débat sur cette question sensible. Jusqu’à présent, le gouvernement tchèque a refusé d’opter pour la vaccination obligatoire.

« Nous, citoyens signataires ci-dessous, demandons la vaccination obligatoire contre le virus SRAS-CoV-2 pour toutes les personnes âgées de plus de 12 ans. La seule exception devrait être accordée à ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons de santé », affirme la pétition.

« La conception perverse que notre société a de la liberté et de la démocratie est à l’origine de décès », affirme l’auteur de la pétition, le microbiologiste Peter Šeba.

Dimanche (21 novembre), le nombre d’incidences a atteint un nouveau record. Plus de 1 000 personnes pour 100 000 habitants ont été nouvellement infectées. Selon les statistiques du ministère tchèque de la Santé, depuis le début de la pandémie de coronavirus, deux millions de citoyens tchèques ont contracté le virus.

Alors que la situation se détériore gravement, la République tchèque a introduit lundi (22 novembre) des restrictions plus strictes. Les tests négatifs ne sont plus acceptés comme un « passe sanitaire ». Par conséquent, les personnes non vaccinées ne sont pas autorisées à utiliser des services tels que les restaurants, les salons de coiffure ou les cinémas. Les personnes non vaccinées peuvent encore travailler sur leur lieu de travail, mais les entreprises ont reçu l’ordre de réintroduire le dépistage de ces employés au moins une fois par semaine.

Malgré la gravité de la situation épidémiologique, le gouvernement sortant du Premier ministre Andrej Babiš (ANO, Renew) a décidé de ne pas imposer à nouveau l’état d’urgence. Le futur gouvernement de Petr Fiala (ODS, ECR) a promis pendant sa campagne électorale qu’aucun confinement ne serait imposé s’il prenait le pouvoir.

L'Allemagne réfléchit à rendre la vaccination obligatoire

Avec la récente flambée des cas de Covid-19 et la raréfaction des lits d’hôpitaux, plusieurs figures politiques allemandes de premier plan se prononcent en faveur d’une obligation vaccinale — ce qui était initialement considéré comme un tabou.

Subscribe to our newsletters

Subscribe