L’Autriche envisage de mettre en place un confinement total pour tous

Malgré les efforts du gouvernement, les taux d'infection par la Covid sont en hausse et ont atteint 15 145 infections pour la seule journée de jeudi (18 novembre), soit le nombre le plus élevé jamais enregistré. [Riccoduro/Shutterstock]

Face à la montée en flèche des taux d’infection, les voix politiques en Autriche insistent de plus en plus sur l’introduction d’un véritable confinement pour tous, et pas seulement pour les personnes non vaccinées. Deux États ont déjà annoncé un confinement, et le gouvernement fédéral s’efforce de trouver la bonne approche.

Jusqu’à présent, l’Autriche a misé sur des mesures de confinement qui ne s’appliquent qu’aux personnes non vaccinées. Cependant, malgré les efforts du gouvernement, les taux d’infection par la Covid sont en hausse et ont atteint 15 145 infections pour la seule journée de jeudi (18 novembre), soit le nombre le plus élevé jamais enregistré.

Deux États autrichiens — Salzbourg et la Haute-Autriche — ont déjà annoncé un confinement pour tous, indépendamment du statut vaccinal.

« Nous n’avons pas beaucoup de marge de manœuvre », a déclaré le gouverneur de Haute-Autriche, Thomas Stelzer, jeudi 18 novembre, à propos de la recrudescence des cas de Covid. Son homologue de Salzbourg, Wilfried Haslauer, a déclaré qu’il n’y avait « aucune alternative » à un confinement.

Au niveau fédéral, le gouvernement est divisé sur la question. Alors que le ministre vert de la Santé, Wolfgang Mückstein, fait pression pour des mesures plus strictes, le chancelier conservateur Alexander Schallenberg est hésitant.

La semaine dernière, M. Schallenberg a déclaré qu’il n’y aurait pas de confinement pour les personnes vaccinées, car elles ont déjà fait leur part du travail et montré leur « solidarité » avec la société.

Cependant, de plus en plus d’experts et d’hommes politiques réclament des mesures plus strictes au niveau fédéral. Les visions sur la manière de faire face à l’actuelle vague de Covid-19 diffèrent considérablement.

La Chambre médicale autrichienne a appelé à des vaccinations obligatoires pour maîtriser la pandémie. Plusieurs personnalités politiques, dont la ministre de l’Économie Margrete Schramböck, militent également pour l’introduction de vaccinations obligatoires.

En revanche, les gouverneurs de Vienne et du Burgenland sont résolument en faveur d’un confinement national pour reprendre le contrôle de la situation.

L'Autriche confine les personnes non vaccinées

Les Autrichiens qui n’ont pas été vaccinés contre la Covid-19, soit environ 25 % de la population, seront placés en confinement complet à partir de lundi (15 novembre).

Subscribe to our newsletters

Subscribe