Le débat sur les effets secondaires des statines relancé

(Credit: [Blend Images/Shutterstock])

Des chercheurs américains relancent le débat sur les effets secondaires des statines, en s’interrogeant sur l’activité physique. Menée par des universitaires de l’État de l’Oregon, l’étude sous-tend que les hommes de plus de 65 ans sous statines seraient moins actifs.

Les pilules utilisées pour diminuer le taux de cholestérol des seniors affecteraient l’activité physique des hommes de 65 ans et plus. En effet, selon une récente étude américaine menée par les chercheurs de l’université de l’Oregon, et publiée dans le journal of the American association, les statines ralentissent l’activité physique des personnes âgées.

Menée pendant 7 ans auprès de plus de 3000 hommes, âgés de 65 ans et plus, à travers différents États américains, l’étude n’explique pas pourquoi les hommes subissent une diminution de l’activité physique.

Dans un premier temps, les chercheurs ont interrogé les patients sur leurs pratiques physiques quotidiennes à l’aide de questionnaires.  Pour mesurer objectivement leur niveau d’activité physique, les chercheurs ont ensuite fait porter aux participants un accéléromètre. Durant l’étude un participant sur quatre consommait des statines.

Fatigue musculaire

La fatigue et les douleurs musculaires sont des effets secondaires bien documentés des statines. Selon l’étude américaine, elles concernent 5 à 30 % des utilisateurs de statines.

L’étude montre que l’activité physique est moins pratiquée par l’ensemble des patients observés sous traitement ou non.  Mais de manière légèrement plus prononcée pour les utilisateurs de statines.

Parmi les participants, ceux ayant consommé des statines consacrent moins de temps aux pratiques sportives.  En moyenne 5,4 minutes pour les activités physiques modérées par jour, et moins d’une minute pour les activités les plus intenses.

Les nouveaux utilisateurs de statines sont les plus affectés par la baisse de l’activité physique. Leur niveau d’exercice physique baisse de 0,9 point de plus que les consommateurs réguliers de statines.

>> Lire aussi: Les compléments alimentaires contre le cholestérol bénéficient du flou législatif européen

Les statines, contre-productives ?

Selon David Lee, l’un des auteurs de l’étude, l’activité physique est essentielle pour la santé des séniors. Elle permet d’éviter le surpoids et favorise la prévention des  maladies cardiovasculaires, et c’est le problème majeur soulevé par cette découverte.

« Les cardiologues incitent les personnes de plus de 65 ans à faire de l’exercice physique, et pas l’inverse. C’est pourquoi les conséquences des statines sur la santé des séniors et notamment sur la diminution de l’exercice physique sont inquiétantes» expliquait David Lee au journal Américain HealthlineNews.

Les chercheurs américains soulignent que l’exercice physique régulier des séniors est capital pour limiter les risques de maladies cardiovasculaires, d’autant plus qu’il s’agit de personnes peu actives.

« Les séniors sont déjà presque sédentaires, et l’activité physique aussi limitée soit elle, est cruciale et peut faire la différence » poursuit l’expert

Les auteurs de l’étude appellent donc à plus de vigilance de la part des médecins, afin que les statines ne soient pas prescrites aux personnes âgées peu actives.

« Les médecins doivent être attentifs à un possible déclin de l’activité physique des utilisateurs de statines, car ceci peut limiter le bénéfice des pilules. Il faut certainement repenser la consommation des statines, qui peut s’avérer peu appropriée pour les personnes sédentaires,  et faibles » avertit David Lee, dans une interview accordée au HealthlineNews.

Le cholestérol touche un français sur cinq.  Le traitement le plus commun consiste à administrer des statines, des molécules qui limitent le passage du cholestérol dans le sang. Près de 5 millions de Français prennent des statines.

Au début de l’année 2013, une polémique sur les statines a eu lieu suite à la publication de l’ouvrage de Philippe Even, intitulé La vérité sur le cholestérol.  Le professeur Even écrivait dans son livre « Le cholestérol est sans danger, les statines ne servent à rien et l'infarctus ne tue guère qu'après 75 ans». Après quoi plusieurs patients mirent fin à leur traitement. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.