Le variant Omicron inquiète le gouvernement suédois

Selon les mesures proposées par le gouvernement social-démocrate de Mme Andersson, le passe sanitaire pourrait être nécessaire dans un plus grand nombre de rassemblements et d’événements sociaux, tels que les restaurants, les magasins et les lieux de loisirs et de culture. [JONAS EKSTROMER/EPA]

Alors que la Première ministre Magdalena Andersson a appelé les Suédois à se préparer à de nouvelles restrictions en raison de la «  détérioration  » de la situation dans le pays, le médiateur parlementaire a déclaré que de nouvelles restrictions menaceraient les droits des personnes non vaccinées.

«  Nous constatons que la situation se détériore. Nous n’avons pas encore un taux d’infection très élevé en Suède, mais nous constatons une évolution très, très inquiétante dans de nombreux autres pays de l’UE  », a déclaré M. Andersson à l’agence de presse nationale TT.

«  Nous voulons éviter une telle situation pour de nombreuses raisons. Omicron est un virus qui existe et qui existe aussi en Suède. Il est contagieux. Il va se propager  », a-t-elle ajouté.

Selon la Première ministre, les nouvelles restrictions décrites dans la proposition de loi visent à gagner du temps. «  Il serait préférable que davantage de personnes reçoivent une troisième dose, car une troisième dose semble mieux protéger contre Omicron que deux doses  », a-t-elle ajouté.

Selon les mesures proposées par le gouvernement, le passe sanitaire pourrait être nécessaire dans un plus grand nombre de rassemblements et d’événements sociaux, tels que les restaurants, les magasins et les lieux de loisirs et de culture. Depuis le 8 décembre, la présentation d’un passe sanitaire n’est requise que pour assister à des rassemblements de plus de 100 personnes.

Mais selon le médiateur parlementaire, le gouvernement n’a pas présenté un plan suffisamment détaillé et la législation proposée pourrait interférer de manière significative avec la capacité des personnes non vaccinées à prendre part à la société.

Subscribe to our newsletters

Subscribe