Les certificats COVID de l’UE expireront neuf mois après la primovaccination

Des policiers italiens vérifient le code QR attestant que les personnes ont reçu le vaccin Covid-19, à Rome, le 6 décembre 2021. Les mesures relatives au certificat COVID « renforcé » (qui ne peut être obtenu qu’en cas de nouvelle vaccination ou de guérison) entreront en vigueur le 6 décembre 2021 et prendront fin le 15 janvier 2022. [EPA-EFE/GIUSEPPE LAMI]

À partir du 1er février, le certificat COVID numérique de l’UE ne sera plus valable que neuf mois après la dernière dose du cycle de primovaccination. C’est ce qu’a déclaré la Commission européenne dans un communiqué de presse.

Cette nouvelle règle s’applique aux personnes qui utilisent le certificat pour voyager à l’intérieur de l’UE et ne concerne pas les doses de rappel, selon l’annonce qui a été faite le mardi 21 décembre.

Lorsque le certificat COVID numérique européen a été introduit à la mi-juin de cette année, et, jusqu’à présent, il appartenait aux États membres de décider de la durée de validité des certificats de vaccination dans le cadre des voyages. Toutefois, cela devrait changer à partir du 1er février.

Pour un vaccin à dose unique, cela correspond à 270 jours après la première et unique injection. Pour un vaccin à deux doses, cela signifie 270 jours à compter de la deuxième injection ou, en fonction de la stratégie vaccinale adoptée par l’État membre dans lequel le vaccin a été administré, de la première et unique injection après avoir guéri du virus.

La commissaire à la Santé Stella Kyriakides a déclaré qu’« une période de validité harmonisée pour le certificat numérique COVID de l’UE est une nécessité pour une libre circulation sûre et une coordination au niveau européen ». Elle a ajouté que « son utilisation cohérente à travers toute l’UE » est la raison du succès du certificat.

Même si de nouvelles règles s’appliquent aux voyages, les États membres qui utilisent les certificats au niveau national sont encouragés à les harmoniser avec ces nouvelles règles « afin de garantir la sécurité des voyageurs et de réduire les perturbations ».

Dans son communiqué de presse, la Commission indique que, « grâce aux nouvelles règles, les restrictions seront basées sur les meilleures données scientifiques disponibles et sur des critères objectifs ». On peut espérer que cela garantira le fonctionnement du marché unique et apportera de la clarté aux citoyens européens dans l’exercice de leur droit à la libre circulation.

Le commissaire à la Justice Didier Reynders a déclaré que « des mesures unilatérales dans les États membres nous ramèneraient à la fragmentation et aux incertitudes que nous avons connues au printemps dernier ». Il a également ajouté que « la période de validité de neuf mois pour les certificats de vaccination donnera aux citoyens et aux entreprises la certitude dont ils ont besoin pour planifier leurs voyages en toute confiance ».

Omicron : les dirigeants européens envisagent des vaccins adaptés

Des vaccins adaptés et plus d’unité entre les gouvernements de l’UE sont nécessaires pour lutter efficacement contre la propagation rapide du variant Omicron de la Covid-19, selon la Commission européenne.

Pourquoi neuf mois ?

La période de validité est liée aux doses de rappel. Selon les recommandations du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), les rappels sont conseillés au plus tard six mois après la fin du premier cycle de vaccination.

Le certificat restera valable pour une période de grâce de trois mois supplémentaires au-delà de ces six mois afin de garantir que les campagnes de vaccination nationales puissent s’adapter et que les citoyens aient accès aux doses de rappel.

La validité du certificat après la dose de rappel n’a quant à elle pas encore été fixée.

Un porte-parole de la Commission a déclaré que les rappels assurent une puissante immunité, mais que l’on ne sait pas encore combien de temps elle dure exactement.

« Nous allons étudier tout cela de très près pour voir combien de temps l’immunité est assurée […] et nous reviendrons avec des mesures supplémentaires basées sur les données que nous aurons récoltées », a déclaré le porte-parole.

La Commission européenne a également adopté les règles relatives à l’enregistrement des doses de rappel dans le certificat. Une injection de rappel après une primovaccination à 2 doses sera enregistrée comme « 3/3 », tandis qu’une injection de rappel après une dose unique, ainsi que pour une dose d’un vaccin à 2 doses administré à une personne guérie de la Covid, sera enregistrée comme « 2/1 ».

Mme Kyriakides a souligné la nécessité de « veiller à ce que les campagnes de rappel soient menées aussi rapidement que possible, à ce que le plus grand nombre possible de citoyens soient protégés par une dose supplémentaire et à ce que nos certificats restent un outil essentiel pour les voyages et la protection de la santé publique ».

Le certificat numérique COVID de l’UE est présenté par la Commission comme « une réussite de l’UE ». Jusqu’à présent, 807 millions de certificats ont été délivrés dans l’UE, et 60 pays et territoires sur les cinq continents ont adopté le même système.

Subscribe to our newsletters

Subscribe