Les fabricants d’électroménager veulent accélérer le mouvement sur l’écoconception

ecodesign.jpg

Les géants de l’électroménager Electrolux, Philips et le Bosch-Siemens-Home Appliances Group ont déclaré hier (21 juin) que la Commission européenne devait avancer plus rapidement sur la directive relative à l'écoconception pour aider les entreprises et les consommateurs à économiser des milliards d'euros grâce à des produits plus efficaces.

Dans un communiqué commun avec la coalition Coolproducts, ces entreprises ont appelé la Commission européenne à accélérer la réglementation sur l'écoconception, qui devrait permettre d'aboutir rapidement à des résultats en vue des objectifs européens d'économies d'énergie pour 2020.

« Depuis des années, les ONG mettent en avant le potentiel incroyable et la valeur de la directive sur l'écoconception. Nous sommes ravis de constater que les entreprises nous emboîtent le pas en appelant à une réglementation plus solide », a déclaré Stéphane Arditi, le coordinateur de Coolproducts, une coalition qui regroupe plusieurs organisations de défense de l'environnement. 

La directive sur l'écoconception définit des exigences minimales pour les produits européens qui consomment de l'énergie. Ces obligations concernent 40 groupes de produits, dont les télévisions, les chaudières et les réfrigérateurs.

« Nous sommes convaincus que l'écoconception peut permettre de réaliser des économies considérables tout en bénéficiant aux économies européennes », a affirmé Edith Molenbroek, consultante senior pour l'entreprise Ecofys.

Une étude réalisée par Ecofys pour le compte de l'organisation néerlandaise verte Natuur & Milieu a révélé qu'une directive plus efficace permettrait d'économiser 90 milliards d'euros par an, pour les entreprises et les consommateurs. Elle permettrait également de réduire les émissions de dioxyde de carbone de 400 millions de tonnes par an et la consommation d'énergie de l'UE de 20 % d'ici 2020.

Les entreprises du secteur de l'électroménager ont également déclaré qu'en l'état, la directive sur l'écoconception ne réaliserait pas son plein potentiel. Elles appellent donc la Commission européenne à fixer des priorités claires pour les produits et à assurer la fiabilité des données utilisées pour mettre en place des normes dans la réglementation.

Il faudraitt aussi augmenter le nombre de fonctionnaires de la Commission chargés de superviser la mise en oeuvre de cette directive, selon ces entreprises.

La directive européenne sur l'écoconception introduit des exigences écologiques obligatoires pour les produits consommateurs d'énergie vendus dans les 27 États membres.

Elle couvre actuellement 40 groupes de produits, dont les chaudières, les ampoules électriques et les réfrigérateurs, responsables de 40 % des émissions de gaz à effet de serre dans l'UE.

Cette directive oblige les fabricants de produits consommateurs d'énergie à réduire, dès la phase de conception, la consommation d'énergie et l'impact de leurs produits sur l'environnement.

  • 2014 : la Commission européenne devrait publier son évaluation et sa révision de la directive relative à l'écoconception.

Documents de l'UE

ONG et groupes de réflexion

Subscribe to our newsletters

Subscribe