L’Italie introduit la vaccination obligatoire pour les plus de 50 ans

Le Parti démocratique, Italia Viva et Fratelli d'Italia, qui font tous partie de la coalition gouvernementale, ont fait pression pour que les vaccins soient obligatoires pour tous. [tb-photography/Shutterstock]

Le gouvernement a introduit la vaccination obligatoire pour les personnes de plus de 50 ans jusqu’au 15 juin comme solution de compromis, car tous les partis de la coalition n’étaient pas favorables à l’obligation vaccinale pour tous.

Le Parti démocratique, Italia Viva et Fratelli d’Italia, qui font tous partie de la coalition gouvernementale, ont fait pression pour que les vaccins soient obligatoires pour tous. En revanche, le parti de la Ligue de Matteo Salvini, également membre de la coalition, s’est opposé à cette mesure.

« La Ligue est contre l’obligation de vaccination sans discernement et propose d’utiliser des critères scientifiques et non idéologiques : la majorité absolue des hospitalisations en soins intensifs concerne les personnes de plus de 65 ans », a déclaré une source du parti de la Ligue, qui a tenté de déplacer l’âge de 50 à 60 ans.

En revanche, le Mouvement 5 étoiles, également présent dans la coalition gouvernementale, n’est pas d’accord avec la vaccination obligatoire. « Il semble paradoxal de raisonner sur la vaccination obligatoire alors que même ceux qui se rendent disponibles pour la troisième dose ont des difficultés à le faire rapidement », a déclaré mardi (4 janvier) l’ancien Premier ministre et actuel leader du Mouvement 5 étoiles, Giuseppe Conte.

Pour contenir la propagation de la Covid-19, le gouvernement a également étendu le « super passe » à toutes les personnes de plus de 50 ans à partir du 15 février. Il s’agit du certificat européen Covid-19 que seules les personnes vaccinées ou guéries du virus peuvent obtenir.

Mardi (4 janvier), l’Italie a enregistré 189 109 nouveaux cas quotidiens de Covid-19 et 231 cas liés. Par rapport aux sept jours précédents, les cas ont augmenté de 92,9 %, tandis que les décès ont augmenté de 56,1 %.

Le prochain chancelier allemand soutient la vaccination obligatoire pour tous à partir de février ou mars

Alors que l’Allemagne se trouve au milieu de la quatrième vague de la pandémie, Olaf Scholz, qui devrait prendre ses fonctions de chancelier la semaine prochaine, a plaidé pour rendre le vaccin contre la Covid-19 obligatoire pour tous.

Subscribe to our newsletters

Subscribe