Passe vaccinal : le calendrier s’accélère

En complément du passe vaccinal, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures : le rappel vaccinal, l'élargissement de la vaccination aux enfants de 5 à 11 ans, la fermeture des discothèques, l'annulation des grands rassemblements de la Saint-Sylvestre. [rarrarorro/Shutterstock]

« Nous visons une adoption définitive du passe vaccinal dès la première quinzaine du mois de janvier » a annoncé Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, mardi 21 décembre. Objectif : atténuer la vague du variant Delta de la Covid-19 et contrecarrer l’imminence de celle du variant Omicron.

A cet effet, un projet de loi – visant à transformer le passe sanitaire en passe vaccinal – sera présenté lors d’un conseil des ministres qui se tiendra lundi 27 décembre, « ce qui permettra au Parlement d’examiner ce texte entre Noël et le jour de l’an » a prédit Gabriel Attal.

Plus tôt dans la matinée du 21 décembre, le Premier ministre Jean Castex s’est entretenu avec des associations d’élus locaux sur le contexte sanitaire. « Il a salué leur travail, leur mobilisation, leur implication, notamment dans la campagne de vaccination » a indiqué Gabriel Attal, ajoutant qu’« un consensus se dessine autour d’un devoir de prudence ».

En complément du passe vaccinal, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures : le rappel vaccinal, l’élargissement de la vaccination aux enfants de 5 à 11 ans, la fermeture des discothèques, l’annulation des grands rassemblements de la Saint-Sylvestre.

La situation en France préoccupe en effet le gouvernement. Le weekend dernier, « nous estimions que 10 % des contaminations dans notre pays était liée au variant Omicron. Nous sommes probablement au-delà aujourd’hui, et probablement très au-delà dans certaines régions, notamment en Ile-de-France » a précisé Gabriel Attal.

Le porte-parole du gouvernement s’est toutefois montré optimiste : « Si le virus accélère, nous accélérons aussi », via le rappel vaccinal par exemple, pour lequel « nous avons franchi, avec 4 jours d’avance sur notre objectif, les 20 millions de français ayant reçu » une dose de rappel.

D’autres mesures, comme la prolongation des vacances scolaires, ne sont pour l’instant pas à l’ordre du jour. Elles « ne peuvent être qu’un ultime recours » a précisé Gabriel Attal, avant de conclure : « Précaution, mobilisation, union. C’est ainsi que nous pourrons relever collectivement ce défi. »

Subscribe to our newsletters

Subscribe