UE : Merkel prête à changer les traités pour renforcer l’Europe de la santé

epa09149670 German Chancellor Angela Merkel holds her voting card for the final vote on the Protection against Infection Act during a session of the German parliament Bundestag in Berlin, Germany, 21 April 2021. The German parliament consulted about a change of the Protection against Infection Act (Infektionsschutzgesetz). With the changes discussed, the federal government shall be granted with more power regarding the enforcement of Coronavirus measures in the federal states. [EPA-EFE/CLEMENS BILAN]

La chancelière allemande Angela Merkel s’est montrée ouverte mercredi (21 avril) à une modification des traités européens afin de donner plus de compétences à l’UE pour lutter contre les pandémies.

« Je crois que l’Europe a besoin de plus de compétences dans le domaine de la santé », a déclaré Mme Merkel lors d’un événement organisé par le Parti populaire européen (PPE) conservateur.

Il faudrait probablement modifier les traités de l’Union européenne (UE) pour cela, a-t-elle ajouté lors de cette visioconférence, précisant qu’elle était toujours favorable à de telles modifications si cela avait « un sens ».

La chancelière allemande a par ailleurs critiqué le décision de certains gouvernements de dévier de la stratégie de vaccination de l’UE.

Elle a déclaré qu’elle ne trouvait « pas bon » que certains pays utilisent désormais des vaccins chinois ou russes sans attendre leur approbation par l’Agence européenne des médicaments (EMA) afin d’obtenir un « petit avantage à court terme ».

« Ce n’est pas avec cela que l’Europe se renforce », a insisté Mme Merkel.

La Hongrie a accordé à Spoutnik V une licence nationale en février et l’utilise déjà. La Slovaquie et la République tchèque ont également commandé des doses de ce vaccin russe et annoncé qu’elles ne voulaient pas attendre l’approbation de l’EMA pour leur utilisation.

Cependant, la République tchèque souhaite désormais renoncer à cet achat en raison de la récente crise diplomatique avec Moscou.

Malte, championne de la vaccination anti-COVID-19 dans l’UE

Malgré les polémiques autour de la vaccination contre la COVID-19, la campagne avance petit à petit au sein de l’Union européenne. Bilan après un trimestre.

Subscribe to our newsletters

Subscribe