Eurobaromètre : les citoyens européens réclament une politique de l’environnement ambitieuse [FR]

Un nouveau sondage Eurobaromètre confirme que les citoyens européens attachent davantage d’importance à la protection de l’environnement qu’au renforcement de la compétitivité économique.

Neuf Européens sur dix estiment que les décisions des responsables politiques européens devraient être fondées autant sur la prise en compte de la dimension environnementale que sur celle des facteurs économiques et sociaux. Tel est le message principal se dégageant d’un nouveau sondage Eurobaromètre dont les résultats viennent d’être rendus publics par la Commission. 

Parmi les autres résultats intéressants de cette enquête figurent notamment les points suivants :

  • les personnes interrogées se disent particulièrement préoccupées par les problèmes de pollution de l’eau, par les conséquences des catastrophes liées aux activités humaines (marées noires, etc.) et par le phénomène de réchauffement climatique ;  
  • en matière de protection de l’environnement et d’information sur les questions environnementales, les citoyens européens font d’abord confiance aux associations écologistes (dont la cote de confiance perd cependant  6 points par rapport à la dernière enquête Eurobaromètre sur le même thème, réalisée en 2002) et aux médias (télévision et presse écrite) – jugés quant à eux beaucoup plus fiables qu’il y a deux ans. Seuls 2% des sondés déclarent faire confiance aux entreprises sur ces questions. 
  • une majorité de citoyens européens estiment que l’UE constitue le niveau de décision le plus pertinent dans le domaine de la politique environnementale.  

L’enquête confirme par ailleurs l’un des résultats les plus remarquables du sondage Eurobaromètre de février 2005, consacré au thème de « l’agenda de Lisbonne » : 63% des sondés jugent ainsi que la protection de l’environnement constitue un objectif plus important que l’amélioration de la compétitivité économique de l’Union (seules 24% des personnes interrogées se disant d’un avis contraire). 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.