L’Italie et la France, principaux contributeurs à la force de paix au Liban [FR]

L’UE fournira la colonne vertébrale de la force de maintien de la paix au Liban. Les pays européens ont en effet promis d’envoyer environ 7 000 soldats. 

Les Ministres des Affaires étrangères des Vingt-cinq, réunis le 25 août 2006, ont décidé l’envoi au Liban d’un total d’environ 7 000 soldats. L’Italie et la France doivent prendre le commandement de la force et ont confirmé leur intention d’envoyer respectivement 3 000 et 2 000 troupes dans la FINUL.

L’Espagne, la Pologne, la Belgique et la Finlande vont également contribuer. L’objectif de cette force est de maintenir le fragile cessez le feu conclu entre Israel et le Hezbollah. 

Le Secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, s’est dit satisfait des engagements de l’UE. Il souhaite cependant que la FINUL compte 15 000 soldats au total, chiffre que le Président français, Jacques Chirac, a jugé « excessif ». Mr Annan espère également que la Turquie, l’un des candidats à l’adhésion à l’UE, rejoindra la force onusienne. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.