Bruxelles suggère à la Lituanie d’inciter ses citoyens à travailler jusqu’à 72 ans

« Cette suggestion de la Commission européenne ne vise pas strictement à augmenter l’âge de la retraite, mais plutôt à créer les conditions pour que les personnes qui sont désireuses et capables de travailler restent en activité jusqu’à cet âge [72 ans] », a déclaré le député et président de la commission parlementaire des affaires sociales Mindaugas Lingė à LRT TV. [Unsplash/WJ photo]

La Lituanie devra porter l’âge maximum du travail à 72 ans si elle veut maintenir son « rapport de dépendance » actuel – le ratio entre les personnes en âge de travailler et les personnes âgées qu’elles doivent aider – selon un récent document de la Commission européenne.

Bien que l’âge de la vie active ne soit pas le même que l’âge de la retraite, cela impliquerait de mener des politiques qui encourageraient les gens à travailler plus longtemps et à prendre leur retraite plus tard. Selon certains observateurs, les personnes âgées de Lituanie ne seraient pas en assez bonne santé pour rester sur le marché du travail plus longtemps qu’elles ne le font déjà.

« Cette suggestion de la Commission européenne ne vise pas strictement à augmenter l’âge de la retraite, mais plutôt à créer les conditions pour que les personnes qui sont désireuses et capables de travailler restent en activité jusqu’à cet âge [72 ans] », a déclaré le député et président de la commission parlementaire des affaires sociales Mindaugas Lingė à LRT TV.

Selon Bogulsavas Gruževskis, directeur du Centre de recherche sociale basé à Vilnius, la situation du pays est déjà critique.

« [Dans quatre ans], il y aura 50 retraités pour 100 actifs », a déclaré M. Gruževskis, ajoutant que cela aura des implications cruciales pour les finances publiques et pourrait nécessiter une augmentation des impôts. À l’heure actuelle, 35 % de la population du pays est âgée de plus de 55 ans.

Toutefois, avant de prolonger l’âge de la retraite, la Lituanie devrait s’attaquer à la santé relativement mauvaise et à la faible espérance de vie de sa population, selon l’ancien ministre de la Santé et actuel représentant de l’OMS pour l’Europe, Vytenis Andriukaitis.

« Avant même d’atteindre l’âge de la retraite, de nombreuses personnes en Lituanie sont incapables de travailler en raison de la forte prévalence de maladies chroniques non infectieuses », a déclaré M. Andriukaitis à LRT, ajoutant qu' »en Lituanie, les taux de maladies cardiovasculaires, pulmonaires, musculaires et osseuses sont énormes. »

L’espérance de vie des hommes lituaniens est actuellement de 71,5 ans, contre 81 ans pour les femmes.

Le président lituanien se joint à Joe Biden pour qualifier Vladimir Poutine de "tueur"

Lundi (29 mars), le président lituanien Gitanas Nausėda a déclaré qu’il pouvait qualifier le président russe Vladimir Poutine de tueur.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe