David Davis démissionne devant la perspective d’un «soft Brexit»

David Davis a quitté le gouvernement britannique

Le ministre du Brexit  a tiré sa révérence, dimanche. Partisan du « hard Brexit, il estime la position du gouvernement britannique trop accommodante.

Dans une lettre envoyée à Theresa May, le ministre en charge de la sortie de l’UE a présenté sa démission du gouvernement dimanche. La veille, Theresa May avait présenté un plan de sortie de l’UE en plusieurs points, très court, qui proposait notamment de conserver une relation commerciale étroite avec l’UE. Une perspective qui ne passe pas pour l’ex-secrétaire d’État aux Affaires européennes.

«Au mieux, nous serons dans une position de faiblesse pour négocier » avec Bruxelles, a ainsi écrit le rival de David Cameron. « L’intérêt national exige un ministre du Brexit qui croie fermement en votre approche, et pas seulement un conscrit réticent », a-t-il ajouté. Sa démission a été suivie de celle des secrétaires d’État au Brexit, Steve Baker et Suella Braverman, selon les médias britanniques.

Dans une réponse adressée à David Davis, la Première ministre a salué sa contribution « à certaines des législations les plus importantes pour des générations ».

Les Britanniques veulent toujours du Brexit

Bien que les Britanniques jugent que le Brexit devrait toujours avoir lieu, quatre personnes sur dix estiment que les négociations sont « un désastre total ».

Il est possible que vous ayez raison et que j’ai tort, reconnait aussi le ministre démissionnaire dans son courrier à Theresa May, estimant que même dans ce cas, le gouvernement a besoin d’un ministre du Brexit enthousiaste.

David Davis ne sera sans doute pas regretté à Bruxelles, où les diplomates européens lui reprochent de ne pas prendre part aux discussions. Il a été très peu vu à Bruxelles depuis sa prise de poste, malgré l’importance des enjeux pour son pays. Mais son départ fragilise aussi sérieusement la position du gouvernement britannique, alors que des députés ont déjà commencé à critiquer avec véhémence la dernière proposition du gouvernement sur un soft Brexit.

Subscribe to our newsletters

Subscribe