L’UE aidera les licenciés de la télévision publique grecque

Marianne Thyssen

Marianne Thyssen [European Parliament/Flickr]

La Commission a proposé d’aider les 1 633 employés licenciés par la radio et la télévision publique en Grèce suite aux mesures d’austérité, en se servant du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM).

Les anciens salariés de la télévision et de la radio publique en Grèce vont bénéficier d’un coup de pouce de l’UE. Le mardi 3 février, la Commission a indiqué qu’elle allait accéder à la demande des autorités grecques de dégager 8,7 millions d’euros afin d’aider les anciens fonctionnaires des services publics audiovisuels à se reconvertir ou à trouver de nouveaux emplois. 

En juin 2013, Athènes avait annoncé sa décision de fermer la radio et télévision d’État, avant de lancer une version allégée du service. Cette décision a déclanché une tempête de protestations de la part des syndicats, ainsi que des petits partis de la coalition au pouvoir.

1 600 personnes concernées

« La décision d’aujourd’hui permettra de faciliter l’emploi de plus de 1 600 personnes. Les Grecs sont dans une période difficile, et nous devons utiliser tous les outils à notre disposition pour les aider. Je suis heureuse que nous puissions répondre de façon positive aux demandes de la Grèce concernant les travailleurs licenciés via le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM) » a déclaré Marianne Thyssen, la commissaire à l’emploi, aux affaires sociales, aux compétences et à la mobilité des travailleurs.

La Grèce a demandé le soutien du FEM après le licenciement de 1 633 employés dans les médias. Parmi eux, 928 travaillaient dans 16 entreprises de programmation et de diffusion, et 705 dans 46 sociétés de publication. Ces suppressions de postes étaient liées à la crise économique et financière mondiale, qui a brutalement ébranlé l’économie grecque.

La Commission va présenter son projet au Parlement européen et au Conseil afin d’obtenir leur aval.

>> Lire : L’aide très tardive de l’UE au profit des salariés licenciés

Le FEM aidera les travailleurs à trouver de nouveaux emplois en leur fournissant une orientation professionnelle active, des formations professionnelles et des conseils spécifiques liés à l’esprit d’entreprise et à la création d’entreprise, ainsi qu’une série d’aides. Tous les travailleurs devraient bénéficier de cette aide.

>> Lire aussi : Les salariés de Ford Belgique, derniers élus au Fonds d’ajustement à la mondialisation

>> Lire aussi : L’UE veut aider les ex-salariés des abattoirs Gad, victimes de la mondialisation

En juin 2013, Athènes a annoncé la fermeture immédiate de la société de radio-télévision publique (ERT) dans une tentative désespérée de réduire le nombre d'emplois dans le secteur public et de respecter les conditions d’un renflouement imposé par la Troïka des créanciers internationaux, la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international. Le gouvernement grec a donc proposé de remplacer ERT par une nouvelle chaîne de radio, télévision et Internet, lancée en août 2013 comme « télévision publique ».

>> Lire : Sous la pression de l’UE, la Grèce ferme la télévision publique 

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer