La confusion règne sur la directive « services »

office_work_isp.jpg

La Directive européenne sur les services, que chaque Etat membre doit transposer en droit national avant la fin de l’année, est un accord loin d’être parfait, selon Patrick de Bucquois du CEDAG, une organisation parapluie européenne pour les organisations à but non lucratif, qui s’est exprimé lors d’un entretien avec EURACTIV. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.