Le club de football de Lille vise la neutralité carbone

Le club de football lillois s’est engagé à respecter les engagements de l’initiative « Climate Neutral Now », portée par l’ONU. Une première dans l’Hexagone.

Le Losc (Lille Olympique Sporting Club)  est devenu le premier club de football français à rejoindre l’initiative « Climate Neutral Now », imaginée en 2015 par l’Organisation des Nations unies (ONU), encourageant les acteurs de la société à agir volontairement pour mesurer, réduire et compenser leurs émissions de gaz à effet de serre.

Un engagement fort

Cette initiative est une première dans le monde du football français et demeure timide en Europe, ou seulement deux autres clubs se sont également mobilisés : le Real Betis Balompié en Espagne et le Forest Green Rovers Football Club en Angleterre.

Pour Niclas Svenningsen, responsable du projet Global Climate Action (« Action mondiale pour le climat ») de l’ONU Changements climatiques, la décision prise par le club lillois est une bonne nouvelle: « l’exemple donné par le Losc incitera de nombreux autres acteurs à s’intéresser à ce que l’initiative a à offrir et, à l’action en faveur du climat ».

La Ligue de football veut rendre le football français plus éco-responsable

La Ligue de football professionnel (LFP) s’est lancée dans un partenariat avec le WWF. Objectif : sensibiliser le monde du football à la protection de l’environnement et de la biodiversité.

La compensation avant tout

Dans le cadre de sa participation à l’initiative onusienne, le Losc a fait mesurer l’impact écologique de ses activités quotidiennes, notamment les déplacements de ses différentes équipes (Pro, Pro 2, Féminines) par la société indépendante Muxia et selon des méthodologies approuvées par l’ONU.

Les émissions résiduelles de gaz à effet de serre qui ne peuvent être évitées immédiatement seront compensées car « certains standards inhérents à notre activité professionnelle, ne nous permet pas de tout faire », nous a précisé un porte-parole du club lillois.

Pour ce faire, le club achètera donc des crédits de réduction d’émissions certifiés, provenant de projets certifiés par les Nations unies, situés dans des pays en développement, qui réduisent les émissions mondiales de gaz à effet de serre, tout en contribuant au développement durable.

Urgence à agir

Pour Marc Ingla, directeur général du Losc, « nous sommes tous responsables de l’urgence du réchauffement climatique. […] Nous avons [donc] décidé de ne pas attendre et d’agir concrètement en assumant notre rôle dans l’engagement citoyen pour la planète, mais par-delà de cette action, nous souhaitons sensibiliser et inviter tous les amoureux du Losc à agir personnellement en faveur de l’environnement car le bouleversement climatique est l’affaire de tous, chacun à son niveau ».

Il ne s’agit pas de la première initiative verte du club lillois en matière de lutte contre le réchauffement climatique. En effet, en juin dernier, ses dirigeants avaient signé la Charte des 15 engagements éco-responsables du Ministère des sports et de l’ONG WWF France.

Les clubs de foot britanniques s’attaquent au plastique jetable

Le monde du football est consommateur important de plastique à usage unique. Pour réduire ce gaspillage, plusieurs équipes britanniques ont décidé d’introduire les gobelets réutilisables dans les stades.

Supporter

Life Tackle

Life Programme

LIFE TACKLE est cofinancé par le programme LIFE Gouvernance et information en matière d’environnement de l’Union européenne - Référence LIFE17 GIE/IT/000611



Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.