Vers une « consommation verte » : Decathlon annonce sa participation à un projet pilote de la Commission européenne

"Nous avons un impacte, donc nous agissons." Le leader mondial des articles de sport a été parmi les 5 premières entreprises à signer l'initiative d'engagement en faveur de la consommation verte. [Veja/Shutterstock]

La Commission européenne a lancé hier (25 janvier) son initiative d’engagement en faveur de la consommation verte. L’enseigne française de distribution d’articles de sport Decathlon est parmi les premières entreprises à avoir annoncé sa participation au projet.

L’initiative relève du Pacte européen pour le climat (lancé le 16 décembre dernier) et est la première à être lancée dans le cadre du Nouvel agenda du consommateur (lui annoncé en novembre 2020). Cet agenda prévoit de « renforcer la résilience des consommateurs en vue d’une reprise durable ». Au programme, entre autres : des produits plus durables, conçus de manière plus respectueuse de l’environnement.

Selon Didier Reynders, commissaire européen chargé de la justice qui a officiellement lancé l’initiative hier, celle-ci doit « permettre aux consommateurs d’opérer des choix écologiques ». L’initiative répondrait au « besoin d’une plus grande transparence sur l’empreinte carbone des entreprises et la durabilité de leurs produits » pour les consommateurs.

Les entreprises participantes s’engagent dans cinq domaines : le calcul de leur empreinte carbone globale ainsi que de celle de leurs produits phares, une vente accrue de produits et services durables, la promotion de pratiques durables et un accès facilité aux informations sur les questions des consommateurs liées aux empreintes carbones des produits.

Clubs de foot et Banques Alimentaires : des partenariats contre le gâchis alimentaire

Les évènements sportifs génèrent d’importantes quantités de déchets alimentaires. Lacune à laquelle plusieurs clubs de football en France ont trouvé une solution : une coopération avec les Banques Alimentaires.

Moins d’émissions, plus de produits éco-conçus

Parmi les cinq premières entreprises à avoir signé l’initiative, Decathlon, leader mondial des articles de sport, a publié, hier également, son catalogue d’engagements élaborés avec la Commission en vue d’une transition durable. « Chaque jour, chez Decathlon, nous produisons des déchets, nous utilisons des ressources de la planète », y déclare Isabelle Guyader, chargée du programme durabilité au sein de l’entreprise. « Nous avons un impact, donc nous agissons ».

En vue de sa propre transition durable, Decathlon annonce notamment vouloir baisser ses émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre de 75 % d’ici à 2026 par rapport à 2016. Toujours d’ici à 2026, l’entreprise s’engage par ailleurs à utiliser 100 % d’énergies renouvelables dans son mix énergétique.

Les produits représentant 80 % des émissions globales de CO2 de l’entreprise selon le communiqué, Decathlon annonce également vouloir baisser ses émissions de 40 % par produit vendu à l’horizon 2026 et d’augmenter la part des produits éco-conçus à 30 % d’ici à l’an prochain et à 100 % d’ici à 2026.

Enfin, l’enseigne prévoit de dévouer 3 millions d’euros à une campagne médiatique pour promouvoir les idées de réparabilité, d’éco-conception et de produits de seconde main. Elle s’engage d’ailleurs à publier annuellement les données relatives à son empreinte carbone et ses engagements concrètes en matière de transition durable sur son site web.

Respecter l'environnement, "une obligation pour tous", selon la gardienne de but du PSG Arianna Criscione

Le football a un impact non négligeable sur l’environnement et le climat. Dans un entretien exclusif avec Euractiv France, Arianna Criscione, gardienne de but et Women’s Sponsorship Manager au Paris Saint-Germain (PSG), parle de ses engagements verts.

Phase pilote jusqu’en janvier 2022

L’initiative d’engagement en faveur de la consommation verte a ainsi démarré sa phase pilote. Limitée d’abord à une année, elle sera évaluée début 2022 en concertation avec les entreprises participantes et des organisations de consommateurs afin de définir de nouvelles mesures à prendre. Il n’est par ailleurs pas trop tard pour y participer : toute entreprise souhaitant se lancer dans l’initiative peut en faire part à la Commission européenne avant la fin mars 2021.

Supporter

Life Tackle

Life Programme

LIFE TACKLE est cofinancé par le programme LIFE Gouvernance et information en matière d’environnement de l’Union européenne - Référence LIFE17 GIE/IT/000611



Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer