La situation reste dangereuse en Géorgie, selon l’UE

Saakashvili_Mikhail.jpg

La Russie et la Géorgie ont participé à des discussions tendues avec la médiation de l'UE hier (8 juin) sur les questions sécuritaires et humanitaires irrésolues depuis la guerre de 2008. Les deux parties divergent sur la nécessité d'un nouvel accord sur le non recours à la force.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.