Droits et obligations pour restaurer la solidarité en Europe

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV.COM Ltd.

L'ancien premier ministre italien, Massimo D'Alema, a demandé à Nicolas Sarkozy et à Sylvio Berlusconi d'arrêter d'alimenter le sentiment anti-immigration et à l'Europe de restaurer la solidarité avec les pays de ces émigrés qui doivent faire face à des circonstances économiques et politiques difficiles.

Ce commentaire a été rédigé par Massimo D'Alema, qui est l'ancien premier ministre italien, homme politique social démocrate et actuel président de la Fondation européenne d'études progressistes.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.