Le printemps arabe révèle le talon d’Achille de l’UE

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV.COM Ltd.

Avec les soulèvements populaires qui marquent les prémisses du printemps dans le monde arabe, l'UE doit désormais penser en milliards, et non plus en millions, pour aider à mettre en place les réformes dans les pays en question, écrit le vice-président du Parlement européen, Edward McMillan-Scott, dans une lettre ouverte à EURACTIV, qui demande que l'Union cherche à s'impliquer pleinement dans leurs processus de transition démocratique.

Edward McMillan-Scott (Yorkshire & Humber) est le vice-président du Parlement européen pour la démocratie et les droits de l'Homme. Ancien leader des eurodéputés conservateurs à l'assemblée de l'UE, il fut renvoyé du parti pour s'être opposé à ses nouvelles alliances et a rejoint les Libéraux démocrates en mars 2010.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.