Schengen sous pression : la Commission défend le rôle de l’UE

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV.COM Ltd.

Les changements proposés par la Commission européenne sur les règles de Schengen ne mèneraient à aucune « renationalisation » des frontières et l’UE garderait l’autorité quant à la remise en place des contrôles aux frontières intérieures, affirme Yves Pascouau du Centre d’études des politiques européennes.

Ce commentaire a été rédigé par Yves Pascouau, un éminent analyste au Centre d’études des politiques européennes et responsable du Programme européen sur la migration et la diversité.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.