Boeing reçoit encore des subventions de Washington selon l’UE

planes.jpg

Le constructeur aéronautique Boeing continue de bénéficier de subventions américaines, même si Washington affirme le contraire, a annoncé l’Union européenne hier (25 septembre). Il s’agit du rebondissement dans ce combat commercial entre l’Europe et les Etats-Unis.

Cette annonce de l'UE intervient un jour après que les services du représentant américain au commerce ont affirmé s'être conformés à la décision d'un jury de l'Organisation mondiale du commerce qui a déclaré que Boeing avait bénéficié de paiements illégaux. Les États-Unis avaient jusqu'au 23 septembre pour se conformer à cette délibération.

« Nous avions espéré que les États-Unis respectent finalement leurs engagements internationaux de bonne foi et qu'ils se seraient pliés à la décision de l'OMC condamnant sans ambiguïté les subventions versées à Boeing », a déclaré le commissaire européen au commerce, Karel De Gucht, dans un communiqué.

« Nous sommes déçus de constater que ce n'est apparemment pas le cas. Les États-Unis ne nous laissent donc d'autre choix que d'insister auprès de l'Organisation mondiale du commerce sur le strict respect de cette décision. Nous sommes convaincus que cette procédure mènera enfin à l'établissement de règles équitables dans le secteur de l'aéronautique. »

Une porte-parole des services du représentant américain au commerce a déclaré que les États-Unis étaient persuadés d'avoir strictement respecté la décision de l'OMC quant aux subventions américaines accordées à Boeing, mais que le pays examinait la plainte de l'UE qui affirme le contraire.

« Selon notre examen initial, l'UE ne tient tout simplement pas compte de bon nombre des changements annoncés par les États-Unis. L'Union a par exemple inclus dans sa requête des programmes que nous avions clairement indiqués comme terminés », a déclaré la porte-parole Andrea Mead.

Les Etats-Unis ont très clairement indiqué de quelle manière ils s'étaient conformés à la décision de l'OMC et les nombreuses étapes franchies pour garantir la mise en conformité, a déclaré Charlie Miller, porte-parole de Boeing.

Les États-Unis tentent encore d'empêcher les gouvernements européens de subventionner Airbus, notamment de stopper les subventions au lancement de l'Airbus 350, a poursuivi M. Miller.

« Il existe une règle très claire contre les aides au lancement. Pourtant, les gouvernements européens continuent de fournir des subventions illégales pour le développement de l'A350 », a-t-il ajouté. « Le gouvernement américain a entamé les procédures nécessaires auprès de l'OMC pour mettre un terme à ces subventions. Boeing soutient pleinement les initiatives du gouvernement ».

La dernière plainte de l'UE devrait mener à l'organisation de réunions entre les deux parties pour discuter de l'accusation de l'UE contre les États-Unis, selon M. Miller. Dans le même temps, des audiences de rapport de conformité ont lieu aux États-Unis. « Cette affaire progresse à grands pas », a commenté M. Miller. « Il est probable que le jury de conformité rende une décision dans les prochains mois. »

La plainte de l'UE s'inscrit dans la lignée d'un conflit commercial sur les subventions à Boeing et Airbus qui dure depuis sept ans. Les États-Unis et l'UE ont tous deux obtenu des décisions favorables de l'OMC quant au fait que l'un ou l'autre subventionne son industrie de l'aéronautique.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.