Les premiers satellites Galileo seront lancés avant la fin 2005

Les ministres des transports de l’UE ont donné leur
feu vert au lancement de la phase de déploiement du système
européen de radionavigation par satellite. Le Conseil a
également approuvé la mise en oeuvre de la phase opérationnelle de
Galileo à partir de 2008.

Réunis à Bruxelles, les ministres européens des transports ont
approuvé le lancement des deux dernières phases du programme
Galileo : la phase de déploiement (à partir de la fin 2005) et la
phase opérationnelle (à partir de 2008). Galileo doit venir
concurrencer le GPS (Global Positioning System) américain.

Les premiers satellites devraient être lancés à la fin de
l’année 2005, le début de l’exploitation commerciale étant prévu
« pour 2008 », a déclaré le Conseil dans un communiqué publié le
10 décembre. 

Le déploiement de la « constellation » de satellites Galileo
interviendra entre 2006 et 2008, pour un coût total de 2,1
milliards d’euros. Selon un schéma déjà approuvé, un tiers de la
somme proviendra de fonds publics, le reste d’opérateurs
privés. La phase opérationnelle et d’exploitation, dont le
coût est estimé à 220 millions d’euros par an, pourra ensuite
débuter.

« Nous sommes désormais dans la dernière ligne droite :
l’année prochaine verra le lancement des premiers satellites », a
déclaré le Commissaire aux transports Jacques Barrot, avant
d’ajouter que « Galileo représentera une révolution technologique
équivalente à celle engendrée par la téléphonie mobile ». 

Le coût final de Galileo pourra être étroitement contrôlé
par les Etats membres, lesquels ne seront pas obligés de
contribuer au programme par le biais de fonds nationaux
additionnels. 

A l’exception d’une première enveloppe de 500 millions
d’euros issue de financements publics, les fonds nécessaires
au fonctionnement du programme Galileo seront
intégralement apportés par le secteur privé. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer