Violeta Bulc veut faire profiter les transports du plan Juncker

La commissaire aux transports discute des priorités du secteur avec les eurodéputés. [epp group/Flickr]

Violeta Bulc, la nouvelle commissaire au transport, espère utiliser le fonds d’investissement proposé par Jean-Claude Juncker pour rendre le secteur des transports plus compétitif et plus vert. 

La commissaire s’est adressée à la commission des transports du Parlement le mardi 2 décembre, pour souligner le manque d’investissemens européens en matière de transport jusqu’alors.

>> Lire : La Commission dévoile son plan d’investissement de 315 milliards d’euros

Le nouveau plan d’investissement, qui a été dévoilé la semaine dernière, encouragera le secteur privé à investir dans les projets liés au transport que l’UE ne peut financer à l’heure actuelle.

« Une part trop importante des  investissements doit provenir du secteur privé. Nous n’avons pas trouvé de meilleur mécanisme pour aider [l’UE] à générer de la croissance et de l’innovation, et de participer à l’économie mondiale, estime la commissaire. Le secteur des transports est un générateur de croissance, il a le potentiel de créer de l’emploi, de lier les régions et de contribuer à une économie énergiquement efficace. »

Violeta Bulc a également salué le « courage » de Jean-Claude Juncker, qui fait entrer le secteur privé dans les initiatives européennes.

>> Lire : Le plan Juncker, un projet a minima pour mettre tout le monde d’accord

Lors de son dialogue avec les eurodéputés, la commissaire a déclaré que le secteur des transports sera l’un des bénéficiaires principaux du plan Juncker. Du capital sera ainsi injecté à des projets d’infrastructures de transports plus vertes et plus sûres.

Financement des projets méritants

Cependant, toutes les initiatives ne recevront pas de financements. Seuls les projets qui généreraient de l’emploi à long terme, posséderaient une plus-value européenne évidente et pourraient être lancés dans les trois ans à venir seront subsidiés. Cela inclut l’installation de système de transport intelligent dans les véhicules ou la création d’un nouveau réseau européen de contrôle de la circulation aérienne (SESAR), par exemple.

Violeta Bulc a également expliqué que les États membres avaient aussi fait une liste de projets qu’ils souhaitent voir mis sur pieds. Le développement des ports de Dublin et de Valetta et la construction de routes en Europe de l’Est font partie des projets qui attendent des financements.

Les eurodéputés ont ensuite demandé à la commissaire quel était le rôle du Parlement dans ce processus d’investissement. Violeta Bulc a expliqué qu’elle souhaitait construire des relations de confiance  entre les deux institutions, afin de « pousser le Conseil à achever le processus législatif nécessaire ».

La commissaire a aussi annoncé vouloir rendre visite aux États membres régulièrement, afin de vérifier les conséquences concrètes du travail de l’UE. Elle a également invité les eurodéputés à la suivre lors de ces visites.

De nouvelles initiatives possibles

Violeta Bulc a annoncé que la Commission présenterait son programme de travail dans deux semaines, ce qui permettra aux eurodéputés de s’informer quant aux propositions législatives futures. Les besoins des consommateurs et des entreprises seront au cœur de toute nouvelle loi européenne, a assuré la commissaire, qui souligne cependant que « plus de lois ne signifient pas nécessairement de meilleures pratiques ».

Interrogée par Wim van de Camp, eurodéputé allemand du PPE, sur les intentions de la Commission en ce qui concerne la concurrence déloyale dans le secteur de l’aviation, Violeta Bulc a affirmé qu’il était temps pour l’UE d’adopter une nouvelle stratégie pour l’aviation, qui pourrait voir le jour d’ici 2016.

Elle a également annoncé que l’exécutif européen pourrait proposer la création d’un péage européen pour les voitures. Selon elle, nombre d’États membres et d’autres parties prenantes sont favorables à des mesures de ce type.

>> Lire : Plan Juncker: une Europe qui réussit est une Europe qui investit directement dans les territoires

Parlement européen

  • 15 décembre 2014 : La nouvelle Commission présentera son programme de travail au Parlement européen

Subscribe to our newsletters

Subscribe