About: common foreign policy

Brexit 11-03-2011

La France sort des rangs sur la question libyenne et met Catherine Ashton dans l’embarras

Hier (10 mars), la France a fait cavalier seul en devenant le premier pays à reconnaître l'opposition libyenne et en décidant « d'explorer la possibilité » de bombardements ciblés sur le pays accablé par la guerre civile. Catherine Ashton, la haute représentante des affaires étrangères de L'UE se voit reléguée au second plan alors que les leaders européens se rassemblent à Bruxelles pour un sommet de crise.

Les ministres européens s’attaquent à l’inconnue libyenne

Les ministres européens des affaires étrangères se rencontrent à Bruxelles aujourd'hui (10 mars) en amont d'un sommet extraordinaire vendredi qui abordera la guerre civile en Libye et les révoltes qui ébranlent l'ensemble de la région méditerranéenne. Les ministres devraient évaluer les risques que le conflit ne dégénère et ne perdure sur le long terme.

La crise en Egypte domine l’agenda du sommet de l’UE

Le développement de la crise en Egypte a éclipsé l'agenda du sommet de l'UE aujourd'hui (4 février) qui devait se concentrer sur l'énergie et l'innovation. Cette situation a également révélé les limites de la haute représentante pour la politique étrangère, Catherine Ashton, qui a dû s'effacer alors que la révolution du « Jasmin » se propageait.

L’UE « profondément inquiète » par le bellicisme nord-coréen

« Je suis profondément inquiétée par les évènements ayant eu lieu aujourd’hui dans la péninsule coréenne, qui ont selon certaines sources mené à des pertes parmi l’armée sud-coréenne et les civils », a déclaré la représentante de l’UE pour les affaires étrangères Catherine Ashton après que la Corée du Nord ait tiré des dizaines d’obus sur une île du sud de la Corée.

Le SEAE naîtra lors de l’anniversaire du Traité de Lisbonne

En présence de la souriante Catherine Ashton, le Parlement européen a approuvé hier (20 octobre) avec une majorité écrasante les trois derniers textes législatifs nécessaires pour le lancement du Service européen pour l'action extérieure (SEAE) le 1 décembre 2010, le jour du premier anniversaire du Traité de Lisbonne.
Robert Mugabe

L’UE rejette les ambassadeurs de M. Mugabe

Un consensus émerge au sein des institutions européennes pour rejeter les ambassadeurs à l'UE du président du Zimbabwe, Robert Mugabe, après que son premier ministre, Morgan Tsvangirai, a demandé à l'Union de ne pas les reconnaître dans la mesure où ils avaient été nominés unilatéralement par le président. 

González avertit contre de fausses promesses faites à la Turquie

Felipe González, président du Groupe de réflexion sur l’avenir de l’Union, a averti hier (4 octobre) que l’UE devrait honorer les engagements pris envers la Turquie, à laquelle on a donné il y a dix ans la perspective d’adhésion à l’Union européenne.

Elmar Brok: la Turquie devrait chercher à avoir une relation avec l’UE semblable à celle de la Norvège

La Turquie et l’Ukraine devraient chercher à obtenir un statut vis-à-vis de l’UE semblable à celui que la Norvège entretient actuellement, devenant un membre pleinement associé du marché interne et de l’espace Schengen, a dit Elmar Brok, eurodéputé dirigeant, dans un entretien exclusif avec EURACTIV. Elmar Brok (Parti Populaire Européen ; Allemagne) est membre du Parlement européen depuis 1980. En tant que membre du comité des affaires étrangères, il est fortement impliqué dans la coordination des positions du Parlement par rapport au Service européen pour l’action extérieure (SEAE). Il s’est confié à Georgi Gotev, rédacteur d’EURACTIV. Pour lire une version résumée de cet entretien, veuillez cliquer ici.  

Les « sages » de l’Allemagne critiquent la timide diplomatie de l’UE

Hans-Dietrich Genscher, vétéran politique allemand qui a été ministre des Affaires étrangères durant les années 1970 et 80, a dit que l’Europe devait assumer son rôle sur la scène international si elle veut que son futur service diplomatique fonctionne. Il s’est confié à EURACTIV.de dans un entretien aux côtés de Joschka Fischer, également ancien ministre des Affaires étrangères allemand, et de l’ancien chancelier autrichien Wolfgang Schüssel.

Le SEAE a besoin d’un « personnel bien équilibré »

  Le service européen pour l’action extérieure (SEAE) ne pourra être mis en place que si le Parlement européen approuve la base juridique pour le personnel et les finances basée sur la présence d’au moins 60% de « personnel communautaire » au sein du nouveau corps diplomatique, a dit l’eurodéputé allemand Elmar Brok (Parti populaire européen) à EURACTIV dans un entretien.

Brok : Le SEAE a besoin d’un personnel bien équilibré

  Le service européen pour l’action extérieure (SEAE) ne pourra être mis en place que si le Parlement européen approuve la base juridique pour le personnel et les finances basée sur la présence d’au moins 60% de « personnel communautaire » au sein du nouveau corps diplomatique, a dit l’eurodéputé allemand Elmar Brok (Parti populaire européen) à EURACTIV dans un entretien.

Ashton choisit 28 ambassadeurs pour le « service extérieur » de l’UE

La haute représentante de l'UE aux affaires étrangères Catherine Ashton a révélé hier (15 septembre) une liste de 28 ambassadeurs qui seront chargés de représenter les intérêts de l'UE à l'étranger. Douze d'entre eux seulement ont été sélectionnés dans les administrations nationales, tandis que les seize autres viennent de la Commission européenne.  

Le droit de parole d’Ashton aux Nations unies est retardé

La tentative de Bruxelles de revaloriser son statut aux Nations unies s'est vue confronter à un barrage hier (14 septembre), lorsque l'Assemblée générale a voté pour retarder la prise en considération de la demande de Bruxelles.

La France déplore l’absence de l’UE des discussions israélo-palestiniennes

Le ministre français des affaires étrangères Bernard Kouchner a déploré l’absence de l'Union européenne des discussions directes entre l’Israël et la Palestine, qui doivent commencer aujourd'hui (2 septembre) à Washington.  

La Pologne « perd » la Géorgie dans sa course à la diplomatie de l’UE

La Pologne semble avoir changé sa politique de protection inconditionnelle de la Géorgie contre l'intimidation russe, suggère un entretien récent donné par le président du pays. Selon certaines informations, Varsovie a également abandonné l'espoir de s'assurer le poste d'ambassadeur de l'UE à Tbilisi, rapporte la presse polonaise.  

Ashton va obtenir un droit de parole aux Nations unies

Des représentants du Conseil européen et de la Commission ont confirmé hier (24 août) les informations selon lesquelles les Nations unies vont donner à l'UE le droit de s'exprimer lors son assemblée générale en amont de sa 64ème session, qui commence le 15 septembre à New York.  

La Bulgarie se prépare à accueillir les discussions israélo-palestiniennes

La Bulgarie est prête à accueillir les discussions en direct entre l’Israël et la Palestine, a dit une source diplomatique à EURACTIV, suite à une visite du président de l’état juif en Bulgarie et après que le président palestinien ait exprimé son désir pour une telle percée.

Füle met en garde contre des divergences avec l’Ukraine et la Turquie

L'Union européenne ne devrait pas réduire la portée de la coopération politique étrangère avec la Turquie et l'Ukraine, ces pays ayant fait part d'une volonté de mener leurs politiques extérieures pas nécessairement en accord avec celle de l'UE, a confié le commissaire à la politique de voisinage Štefan Füle à EURACTIV dans un entretien exclusif

SEAE : le Parlement force la main d’Ashton

Le Parlement européen mène la vie dure à Mme Ashton, Haute représentante de l'UE aux affaires étrangères, les dirigeants des groupes politiques ayant envoyé hier (10 juin) un message clair selon lequel ils étaient mécontents des propositions sur le nouveau service diplomatique de l'Union européenne. Ils ont insisté sur le fait que si le service n'était pas rattaché à la Commission européenne, ils apposeraient leur veto à son financement.
Sciences 07-06-2010

Besoin d’une doctrine européenne en matière de politique étrangère

Le monde d'aujourd'hui recèle deux puissances mondiales sur le déclin (la Russie et les Etats-Unis) et deux puissances en devenir (la Chine et l'UE). Alors que l'émergence de la Chine est irrésistible, l'UE doit mettre en place sa propre doctrine en matière de politique étrangère, qui, dans un monde interdépendant comme le nôtre, doit être basée sur l'intégration et le "soft power", écrit l'eurodéputé roumain Adrain Severin, vice-président du groupe des Socialistes & démocrates au Parlement européen dans un commentaire exclusif pour EURACTIV.Ce commentaire a été envoyé en exclusivité à EURACTIV par l'eurodéputé roumain Adrain Severin.
Affaires publiques 10-05-2010

SEAE : des garanties écrites d’Ashton aux dirigeants

D'ici 2013, un tiers des diplomates qui feront partie de l'équipe du futur Service européen pour l'action extérieure (SEAE) seront issus des Etats membres de l'UE, a déclaré lors d'un entretien exclusif à EURACTIV le vice-président de la Commission européenne Maroš Šef?ovi?.

L’UE, un déclin graduel jusqu’à une perte de pertinence ?

L'UE doit choisir entre devenir un agent du changement au niveau mondial ou bien se préparer à un déclin orchestré jusqu'à perdre sa pertinence, selon le rapport consulté par EURACTIV du groupe des "Sages" mené par l'homme d'Etat Felipe González.

Cessez cette lutte d’influence sur le SEAE, supplient de hauts diplomates

L'Union européenne doit rapidement s'entendre sur la formation de son nouveau service diplomatique ou elle risque de se retrouver reléguée derrière la Chien et l'Inde dans l'ordre mondial, ont averti hier (26 avril) de hauts diplomates. Cet appel survient après que les ministres de l'UE soient parvenus à un accord politique sur le Service européen d'action extérieure (SEAE), qui attend toujours le feu vert des eurodéputés.

Ashton présente la nouvelle architecture du service diplomatique de l’UE

La responsable de la politique étrangère de l'UE, Catherine Ashton, a présenté hier son modèle révisé pour le Service européen d'action extérieure (SEAE), qui a remplacé d'anciens projets pour une charte organisationnelle détaillée, a appris EURACTIV.
CONTRIBUER